Développez un Business qui vous Inspire, au service de votre Vie et de vos Clients.

Épisode #73 | 6 éléments qu’ont en commun nos clients qui multiplient par 10 leur CA en 12 mois

Dans un monde où la conformité est la norme. Où avoir de l’ambition, se développer personnellement et gagner beaucoup d’argent est encore jugé. 

La grande question est celle-ci. 

Comment des entrepreneurs et des coachs comme nous, qui transformons la vie de nos clients. Qui ne peuvent pas et qui ne veulent pas choisir entre le sens et l’argent, entre l’impact et la liberté, entre la vie de nos rêves et faire une différence dans la vie de milliers de clients. 

Comment pouvons-nous amener nos entreprises à générer des millions sans sacrifier notre authenticité, notre intégrité et ce qui est vraiment important pour nous. 

Mon nom est Julien MUSY

Bienvenue chez No Limit Impact.

 

Dans ce podcast,  je vais te dévoiler 6 ingrédients, 6 points communs qui ont permis à nos clients de multiplier par 10 leur business en moins de 12 mois.

Hier j’ai préparé le Workshop Scaling Mastery. Et je me suis demandé:

“Quels sont les points communs de ces clients qui sont capables de passer de 5 ; 6 ; 7 ; 10 000 euros par mois, 15 000 euros par mois à plus de 100 000 euros, et ça en moins d’un an ?”

C’est aussi quelque chose que nous avons fait il y a 2 ans, et là on voit qu’on arrive à le reproduire chez nos clients. Et je me suis demandé :

« Wow, il y a vraiment une recette, ce n’est pas un coup de chance. »

Bien sûr, j’étais déjà au courant de ça sinon je n’aurais pas accompagné mes clients à mon programme Limitless Scaling. 

Mais par contre, pour moi, c’est hyper important de constamment me demander :

  • Comment est-ce qu’on peut améliorer l’expérience client ?
  • Comment est-ce qu’on peut améliorer la méthode ? 
  • Comment est-ce qu’on peut apprendre de chaque parcours client, de chaque expérience client ?

 

Du coup, j’ai identifié 6 éléments du business model que ces clients ont.

La peur du manque. 

Nos clients arrivent en général, dans nos programmes. Ils ne sont pas très clairs sur leur client idéal. Ils ont une espèce de trucs vagues, ils en ont plusieurs.

Ils ont souvent 2 ; 3 ; 4 offres.

Pourquoi ? Parce qu’ils ont souvent une peur du manque. C’est fascinant de voir à quel point leur peur du manque leur fait créer plus d’offres en croyant que plus d’offres vont les amener à plus de résultats.

Parce qu’ils se disent :

« Si on a plus d’offres, c’est cool, parce que du coup si le prospect ne l’achète pas, on peut lui vendre autre chose. »

Ce sont les deux premières choses.

Ils ont un Business model non scalable.

Lorsque nos clients arrivent, ils ont souvent une manière assez vague d’obtenir des clients.

Un message qui est assez vague, quelque chose qui n’est pas vraiment reproductible. Ils ont aussi souvent un business model qui n’est pas scalable. C’est-à-dire que dans leurs business model, un nouveau client leur prend du temps.

Si un nouveau client te prend du temps pour toi (en tant que CEO), ton business model n’est juste pas scalable.

Parce que ton temps n’est pas extensible, et si tu veux 10 fois plus de clients, ça veut dire que tu vas devoir prendre 10 fois plus de temps dans les livraisons clients, ce qui n’est pas possible. 

Maintenant, nous, on accompagne aussi des gens, pour qui le résultat client est vraiment très important. Et souvent, ils ont cette croyance limitante

« Mince, si je commence à systématiser, standardiser, déléguer, je vais me retrouver malheureusement avec de moins bons résultats client. »

Et pour moi, le but, c’est au contraire, que les systèmes, les standards, et la délégation te permettent d’apporter plus de valeurs aux clients.

Donc il y a 6 éléments que j’ai identifiés.

Premier point commun : avoir un seul client idéal et avoir un client idéal ultra précis.

Se servir de chaque appel de vente pour améliorer ce client idéal, pour améliorer ta communication autour de ce client idéal. 

Hier, j’étais en coaching avec les clients Limitless Scaling. J’ai un client qui marche très bien, il génère 150 000 euros par mois. Il me dit :

« Wow, les coûts ont vraiment augmenté, je sens que j’ai énormément de concurrence, c’est hyper tendu. Le marché est vraiment tendu. »

Et je lui dis :

« Oui, ok, tu as raison. Même si aujourd’hui tu as des closers, même si tu as délégué à une équipe, c’est le moment où tu dois aller réécouter les calls, toi-même.

Puisque c’est toi le Directeur marketing, donc c’est toi qui doit être le plus proche des clients et qui doit avoir les données nécessaires pour les aider. »

Je lui ai dit d’aller réécouter les calls. Et grâce à ces calls, grâce à ces appels de ventes et ces réécoutes, il va pouvoir enrichir la connaissance de son client idéal. Comprendre ce qui se passe pour son client idéal dans cette période. 

C’est quelque chose qui va être hyper important. 

Deuxième point commun : Avoir une offre irrésistible.

Attention. Le but d’une offre irrésistible n’est pas de mettre énormément de choses dedans ou quoi, le but d’une offre irrésistible, c’est trois choses :

  • Promettre le résultat que veut ton client.
  • Avoir un chemin clair que tu lui proposes. Ton chemin de transformation, ton modèle signature, quelque chose sur lequel il se dit : « Wow, il n’y a que cette personne qui peut m’accompagner de cette manière. »
  • Une inversion du risque.

Le meilleur moyen de rendre ton offre irrésistible, c’est tout simplement inverser le risque. Si tu dis à tes clients :

« Hey, tu sais quoi ? Tu peux démarrer 14 jours, tu peux démarrer 30 jours, tu peux venir au séminaire et à la fin du séminaire, tu peux me dire si ça t’a plu, et on te rembourse intégralement si ça ne t’a pas plu. »

Wow, l’offre devient irrésistible. 

Et là d’ailleurs, aujourd’hui et demain, pour le séminaire Scaling Mastery, c’est quelque chose qui est prévu. Les clients se sont inscrits, ils n’ont pas encore payé.

Ils sont prélevés 5 jours après le séminaire, et à la fin du séminaire, ils ont le choix de dire

« Wow, ça ne m’a pas plu, je n’ai pas retiré de la valeur. »

Forcément, l’offre est irrésistible en fait. Tu testes, tu viens et tu paies après.

En termes d’inversion du risque, c’est ouf. 

Donc ça, c’est vraiment la deuxième chose. 

Troisième point commun : Avoir un message très clair.

Dans leur business model et dans la manière dont ils envisagent leur business, ils ont un message très clair. 

Ils sont clairs sur les problèmes de leurs clients idéaux, ils le communiquent constamment. Ils sont clairs sur les peurs et sur les frustrations. Et ils communiquent constamment autour de ce que vit le client.

Ils communiquent un peu autour d’eux, mais lorsqu’ils racontent des histoires autour d’eux, ils communiquent toujours pour parler au client idéal, pour parler des problèmes du client idéal. 

C’est ce que j’appelle ton message magnétique. Ton message magnétique, c’est que dans chaque message :

  • Tu dois montrer à ton client idéal que tu le comprends. 
  • Montrer à ton client idéal que tu comprends peut-être même mieux que lui-même ne se comprend. 
  • Montrer que tu comprends ses douleurs, ses frustrations, et ses peurs. 
  • Montrer que tu comprends ses désirs, tu comprends ce qu’il veut et que tu es au clair sur tout ça.

 

Quatrième point commun : mettre en place un système de vente systématisé et prédictible.

Ils ne sont pas en train de faire de l’organic. Faire de l’organic, c’est génial pour générer tes premiers 10 000 euros par mois. Et je conseille vraiment à tout le monde de faire de l’organic. 

Hier, je parlais avec un ami, il me dit :

« Wow, j’aimerais lancer mon propre business, qu’est-ce que tu me conseillerais de faire ? »

Je lui ai dit :

« Commence avec ton réseau sur Facebook. Commence avec de l’organic de cette manière. »

L’organic, c’est génial, mais par contre ça ne te permettra pas de scaler.

Et si tu veux aller à 100 000 euros par mois, si tu veux générer ton prochain million, tu vas avoir besoin de mettre en place un vrai système de vente. 

Un vrai système de vente, ce n’est pas forcément un webinaire, puisque souvent les gens ont un peu ce biais de dire :

« Oui, mais Julien, tu parles des webinaires. »

Non en fait, on propose une manière systématique à nos clients, mais qui dépend de leur force, qui dépend de leur marché, qui dépend de plein de choses. 

  • Pour certains, on ne conseille pas du tout ça. 
  • Pour certains, on conseille de faire un audit gratuit. 
  • Pour certains, on conseille juste de faire une vidéo.
  • Pour certains, on conseille de mettre en place un vrai système, de le déléguer à un commercial et d’aller sur du contact direct, mais ce n’est pas eux, c’est autour d’un système et c’est délégué à quelqu’un.

 

Donc systématiser ton process de vente ne veut pas forcément dire faire un webinaire automatisé. Systématiser ton process de vente veut dire avoir une manière réplicable de faire rentrer des clients et avoir de la stabilité et de la prédictibilité là-dessus.

C’est ça en fait, avoir un système.

Cinquième point commun : Avoir un produit avec une livraison scalable.

Le meilleur moyen de savoir si ta livraison est scalable ou pas, c’est de te poser une seule question. Si le mois prochain, tu as 15 fois plus de clients, est-ce que tu es capable de les absorber et de leur apporter le même niveau de résultat et de satisfaction ? 

Si la réponse est non, ton business model n’est pas scalable, et tu as besoin de le systématiser davantage, le standardiser davantage. 

Et encore une fois, quand je parle de standardisation, je sais que pour les coachs, pour les thérapeutes, pour les gens qui mettent leur cœur dans ce qu’ils font, c’est un gros mot. 

Alors que là, en enregistrant ce podcast, j’ai une vue sur mon téléphone. Mon iPhone, c’est un truc standardisé. Ils en font un pour un million de personnes chaque année, même plus, je pense. 

En fait, ils se sont dit :

« Comment est-ce qu’on peut créer un produit tellement extraordinaire qu’il épatera tout le monde ? »

Et l’artisan qui devrait travailler tout seul sur un téléphone portable ou quoi, il n’aurait pas l’énergie, le cash, le feedback, le pôle R&D nécessaire pour créer un produit de si bonne qualité.

Pour moi, la standardisation et la systématisation sont les manières d’aider plus de personnes et de prendre l’expérience de chaque personne pour améliorer l’expérience de tout le monde.

Tu ne peux pas le faire si tu as une approche personnalisée. 

Et en fait, c’est ce qu’on fait avec Limitless Scaling. On a une notion de systématisation et de standardisation. C’est-à-dire que la méthode est créée, elle est prête.

On fait passer tous nos clients par la même méthode. Pour autant, en fonction d’où est le client quand il arrive on va peut-être mettre l’accent sur un autre endroit de la méthode. 

Et si tu regardes tous les plus grands centres d’entrainement du monde, en fait, il y a une manière de s’entraîner qui est standardisée. C’est hyper important parce que c’est à travers la standardisation que tu vas pouvoir améliorer ton expertise et rendre ton expertise plus compréhensible pour tes clients. 

Sixième point commun : Maximiser la valeur des clients à vie. 

Il y a une citation de Dan Kennedy qui dit que :

« Celui qui peut dépenser le plus gagne. »

Ça veut dire que si tes concurrents ont une valeur à vie d’un client qui est de 3 000 euros, alors que toi, tu sais que tu vas leur revendre des produits et qu’ils vont rester travailler avec toi, deux ans, trois ans, quatre ans. Si tu sais que ta valeur à vie de client est de 50 000 euros. Tu es prêt à payer 10 000 euros pour acquérir un client. 

C’est un conseil que j’ai donné à un de mes clients hier, sur le coaching de groupe Limitless Scaling.

Il me disait :

« Wow, les coûts montent, j’ai des concurrents qui arrivent, qui mettent 2 000 euros par jour pendant une semaine, en pub et tout. »

Je lui ai dit :

« Elle est de combien, ta valeur à vie ? »

Il connaît son taux de conversion, il connaît sa valeur à vie. 

Du coup, je lui dis :

« Vas-y, tue le marché. Augmente les budgets et tue le marché comme on l’a fait à un moment ».

Parce qu’ils me demandait aussi :

« Quels sont les indicateurs ? À combien est-ce que je dois acquérir un client ? »

Je lui ais dit :

« L’indicateur, c’est… ton produit est à 5000 euros, donc idéalement, si tu peux l’acquérir à moins de 1000 euros, c’est génial. Maintenant dans une période un peu tendue, sur laquelle tu as beaucoup de concurrence, tu dois être prêt à tuer le marché, et à investir plus.

Parce que Facebook est une stratégie d’enchères. La publicité en général est une stratégie d’enchères. Donc si tu es capable de payer plus pour acquérir un client, tes concurrents vont arrêter, parce qu’ils ne pourront pas suivre. »

C’est quelque chose qu’on a beaucoup fait l’année dernière, en 2019. Et début 2020, je me souviens qu’en janvier, on a investi 85 000 euros de publicité. On était prêt à acquérir des clients à 3000 euros.

On avait énormément de trésorerie, et du coup, nos concurrents ne pouvaient pas suivre. 

C’est pour ça que souvent quand les gens me voient, ils disent :

« Ah oui, j’ai vu tes pubs. »

Oui parce qu’on a inondé le marché avec les pubs. On a une valeur à vie de nos clients qui est élevée, du coup, on sait qu’on peut se permettre d’acquérir des clients à 3000, 4000 euros. 

Et c’est OK en fait. 

Résumé

Donc si je récapitule les 6 piliers que nos clients ont mis en place pour scaler de 5 à 10 000 euros par mois jusqu’à 100 000 euros par mois en moins de 12 mois.

Plusieurs l’ont fait. Et j’espère que tu seras le prochain. 

  • Premièrement, avoir un client idéal très précis.
  • Deuxièmement, avoir une offre vraiment irrésistible.
  • Troisièmement, définir un message magnétique.
  • Quatrièmement, mettre en place un système de vente systématisé et prédictible.
  • Cinquièmement, avoir une offre scalable.
  • Sixièmement, maximiser la valeur de tes clients à vie.

 

J’espère que ce podcast t’a apporté de la valeur, et t’a donné de la clarté sur ce que tu dois mettre en place pour scaler ton business. 

Maintenant, ce que je t’invite à faire, j’ai créé une vidéo de 30 minutes dans laquelle je t’ai fait découvrir toute la formule Limitless Scaling.

Cette même formule nous a permis d’accompagner nos clients à scaler à un tout autre niveau. C’est une formule que je n’ai dévoilée nulle part ailleurs que dans cette vidéo, je t’invite à t’inscrire dès maintenant.

Tu dois avoir un lien sous ce podcast pour laisser ton adresse e-mail et avoir accès à cette vidéo.

Les gens qui l’ont regardé m’ont dit :

« Wow, ça m’a apporté énormément de clarté. »

Je ne sais pas combien de temps je vais la laisser accessible. Donc je t’invite à t’inscrire dès maintenant, laisser ton adresse e-mail et on se retrouve très vite pour un prochain podcast.

 

J’aimerais sincèrement te remercier de m’avoir rejoint et de m’avoir écouté aujourd’hui. J’espère sincèrement que ce que j’ai pu partager avec toi aujourd’hui a pu réellement t’aider. Et va surtout t’aider à créer un business qui génère des millions tout en servant les autres et en créant la vie de tes rêves.

Cet épisode t’a aidé aujourd’hui, alors assures-toi de le partager avec quelqu’un d’autre qui en a besoin. 

Cette mission de créer un monde dans lequel les coachs et les entrepreneurs impactent le monde, tout en créant la vie de leur rêve, ne pourra être atteint que lorsque nous partageons avec les autres ce qui nous a aidé.

Je t’invite à le partager dès maintenant.

Encore merci.

On se retrouve très bientôt pour un prochain épisode.

Tchao !