Développez un Business qui vous Inspire, au service de votre Vie et de vos Clients.

Épisode #80 | Comment vous connecter à votre vision authentique malgré les influences extérieures

Dans un monde où la conformité est la norme. Où avoir de l’ambition, se développer personnellement et gagner beaucoup d’argent est encore jugé. 

La grande question est celle-ci. 

Comment des entrepreneurs et des coachs comme nous, qui transformons la vie de nos clients. Qui ne peuvent pas et qui ne veulent pas choisir entre le sens et l’argent, entre l’impact et la liberté, entre la vie de nos rêves et faire une différence dans la vie de milliers de clients. 

Comment pouvons-nous amener nos entreprises à générer des millions sans sacrifier notre authenticité, notre intégrité et ce qui est vraiment important pour nous. 

Mon nom est Julien MUSY

Bienvenue chez No Limit Impact.

 

Vous allez avoir 2 types de vision chez les entrepreneurs

Lifestyle Business.

Vous avez un business. Vous travaillez 5 à 20 heures par semaine. Vous pouvez voyager. Votre vision est vraiment centrée autour de : 

  • Je veux gagner X milliers d’euros par mois. 
  • Profiter de ma famille. Faire ma vie perso. 
  • Et être plutôt tranquille par rapport à mon business.  

Ce n’est ni bien, ni mal. C’est juste une vision.

Souvent, on te dit :

« Non, mais si tu as une petite vision comme ça, c’est que tu ne penses qu’à ta gueule, et que tu es égoïste. » 

Non, c’est une projection des gens qui ont un système de valeur différent de vous.

Empire Business.

Vous avez un autre type de vision qui est une vision empire. En mode : 

  • Je veux, c’est un empire. 
  • Je veux créer un truc de fou. 

Et pareil, des gens vont vous dire :

« Vous avez ça, parce que vous êtes Workaholic »

ou je ne sais pas quoi. 

Non, c’est juste ce qui vous inspire. 

Maintenant, vous pouvez avoir une de ces deux visions. Et pour autant, votre vie démontre autre chose. 

Si vous avez une grande vision, mais que vous ne faites pas grand-chose pour l’atteindre, c’est qu’en fait, vous avez injecté les valeurs d’autres personnes. Mais votre grande vision, c’est plus un fantasme et une illusion de qui vous voulez être que ce qui est vraiment important pour vous. 

À l’inverse, si vous dites :

« Moi, ce que je veux, c’est une lifestyle business, c’est travailler 20 heures par semaine. » 

Mais que votre vie démontre qu’en fait vous travaillez 80 heures par semaine. C’est sûrement aussi que vous avez un fantasme autour de ce que c’est que d’avoir un Life Style Business, mais qu’en fait, ça vous fera chier à mourir de travailler 10 à 20 heures par semaine. 

Donc si aujourd’hui, la vision que vous avez définie ce matin, il n’y a aucune évidence que tous les jours vous vous en rapprochez dans les 6 derniers mois ou dans les 23 derniers mois, c’est que vous avez un gros fantasme autour de ça. 

Et en fait, plus vous avancez avec cette vision, plus vous vous éloignez de qui vous êtes. 

Il y a ce que vous êtes, ici, et votre axe authentique. 

Qu’est ce qu’une vision authentique.

Authentique, juste pour qu’on se mette d’accord sur le mot, la définition et l’étymologie. Authentique, vient de Authentikos, qui veut dire « reconnu par sa propre autorité. »

Donc votre vision authentique, c’est votre vision s’il n’y avait rien à l’extérieur. Aucun jugement à l’extérieur, autant de fierté que de honte.

Ça, c’est votre vision authentique. 

Projeter des valeurs sur les autres.

Maintenant ce qui se passe, c’est que depuis votre enfance, vous avez eu 4 sortes d’influences : 

  • Vos parents,
  • Vos professeurs, 
  • Votre groupe social, ce sont les groupes d’amis que vous aviez eu, et que vous avez aujourd’hui.
  • L’environnement dans lequel vous avez travaillé ou dans lequel vous travaillez aujourd’hui.

Tout ça va vous influencer et va faire que vous allez injecter des valeurs dans votre vie. 

Vous allez projeter aussi des valeurs sur les autres. 

Ce qui fait que par exemple, si à un moment de votre vie, vous avez catalogué quelque chose comme, « ça c’est bien » ou « ça c’est mal », vous allez vouloir tout faire pour ressembler à ça, et créer une fierté à propos de qui vous êtes.

Et quand vous ressemblez à ça, vous allez commencer à mettre de la honte sur qui vous êtes. 

Et vous ne pouvez pas l’éviter, vous avez tous ces jugements internalisés à l’intérieur de vous à des degrés qui sont plus ou moins importants. 

Dès lors que je mets quelqu’un ou un business à l’extérieur, et que je mets l’étiquette de « bien », je veux lui ressembler. 

Quand je lui ressemble, je suis fier de moi. Et à ce niveau-là, je vais vouloir changer qui je suis, ma voix authentique et ma vision authentique. Je vais vouloir la changer relativement à lui. 

À l’inverse, quand quelqu’un ne ressemble pas à ça, je vais vouloir essayer de le changer relativement à moi. 

Et c’est là que vous allez faire des projections. Vous êtes avec quelqu’un et vous allez lui dire : 

  • Non, mais toi, tu devrais faire ça.
  • Tu devrais faire tel business.
  • Tu ne vois pas assez grand.
  • Tu travailles trop.
  • Tu ne prends pas assez de temps pour ta liberté.

Et là, vous allez être conscient du positif de cette vision, conscient du positif, inconscient du négatif. Et tout ce que vous allez mettre là, vous allez être conscient du négatif, inconscient du positif. 

Et c’est ce qui se passe dans l’entrepreneuriat et dans tous les domaines. À partir du moment où il y a une pression sociale, vous allez commencer à mettre des gens sur un piédestal et à l’inverse, minimiser des gens.

Par exemple, quand au début, tu démarres, tu vois un entrepreneur, tu dis à un entrepreneur, qui a son empire, tu dis : 

« Wow, il est trop fort. » 

Et ce que vous voyez en lui, vous avez l’impression de ne pas l’avoir. Et de n’avoir que les choses qu’il n’a pas. 

Du coup, vous allez vouloir lui ressembler. 

Chacun d’entre nous a un degré qui est différent. Vous êtes tous concernés. 

Si je commence à me dire :

« Wow, Elon Musk est trop bien »,

et que je commence à le mettre sur un piédestal, inconsciemment, je vais vouloir créer un empire. Pas parce que c’est vraiment mon axe authentique ou que c’est ce qui m’inspire, ou ce qui me donne de l’inspiration et de l’enthousiasme tous les jours.

Mais parce que je crois que c’est mieux ça. Et quand tu n’as pas d’empire, tu es moins bien.

Du coup, je suis conscient du positif de voir un empire et de créer des trucs comme Tesla. Et je suis inconscient du négatif que peut avoir quelque chose comme Tesla. 

À l’inverse vous avez le mode :

« Je vois ce gars ou j’ai vu ma mère ou mon père, avoir peut-être un petit business ou être salarié, et je l’ai jugé pour ça. »

Si je l’ai jugé pour ça, j’ai mis de la honte là-dessus. Donc du coup, pour ne pas être comme ça, je vais vouloir être l’opposé de lui-même alors que ce n’est pas ce qui m’inspire forcément. 

Tous vos jugements guident votre vie.

Je ne suis pas en train de dire que vous ne devez pas juger. Je suis juste en train de dire que tous vos jugements positifs et négatifs guident votre vie, guident votre business. 

Dès lors que vous êtes dans votre système de valeur:

  • Votre niveau d’énergie va augmenter
  • Votre niveau d’enthousiasme va augmenter.
  • Votre niveau d’attention ou d’intention va augmenter. 

Et à l’inverse, plus vous allez dans des choses qui ne sont pas pour vous, plus vous allez avoir tendance à procrastiner, être fatigué, à avoir besoin de choses extérieures, pour venir compenser que vous n’êtes pas dans votre axe. 

Maintenant, comment est-ce qu’on fait ? 

« C’est bien ça, Julien. C’est super. C’est théorique, mais j’en fais quoi ? »

Comment je fais pour me rapprocher de plus en plus de mon axe ?

Tu ne peux te rapprocher de ton axe, qu’au degré où tu arrives à réintégrer tous tes jugements. Les jugements des gens sur lesquels tu t’es dit :

« Wow, ils sont trop biens. »  

Tous les mentors que tu as ou les gens que tu admires, que tu mets sur un piédestal, guident ta vie. Parce que tu as un jugement positif vis-à-vis d’eux, et tu les mets sur un piédestal. 

Tu veux leur ressembler. 

Tous les jugements négatifs que tu as des gens guident aussi ta vie, parce que du coup tu veux créer l’opposé. 

Tout ce que vous jugez encore chez vos parents, tout ce que vous jugez encore chez les gens qui sont proches de vous, guident votre vie. Parce que vous voulez essayer d’être l’inverse. 

Et dès lors que vous êtes comme eux, vous avez de la honte. Et dès lors que vous êtes l’inverse d’eux, vous avez de la fierté. 

  • Fierté et honte ne sont pas inspiration.
  • Fierté et honte ne sont pas authenticité.
  • Fierté et honte, vous éloignent de qui vous êtes. C’est quelque chose de très animal. 

 

Par exemple moi, c’est quelque chose que j’ai fait sur Sam Ovens, que j’ai fait sur Tony Robbins, que j’ai fait sur John Demartini. 

À chaque fois que je l’ai fait sur des personnes, ça m’a fait lâcher une partie de mon business, m’a fait lâcher un produit, ça m’a fait lâcher un fantasme que j’avais. 

Il y a une phrase qui dit :

« On devient nous-même au degré où on voit chacun à l’extérieur comme nous-même. »

Ça veut dire que ce que tu admires à l’extérieur, tu ne peux voir l’extérieur et admirer à l’extérieur que ce que tu as en toi. Et souvent, on ne le reconnait pas.

Par exemple pour moi, j’admirais la détermination d’un mec comme Tony Robbins. Et c’est forcément quelque chose que j’ai en moi, cette détermination. 

Cette détermination n’est peut-être pas développée de la même manière, n’est pas développée avec la même stratégie. Mais je le dissociais en me disant, je suis moins bien que lui. Alors qu’il a juste des traits de caractère que j’ai aussi. 

Tout ce que tu juges à l’extérieur, tu l’as aussi en toi.

Par exemple, moi je jugeais ma mère comme si elle ne faisait rien, et que c’étaient juste mes grands-parents qui la finançaient.

Et je ne voulais surtout pas ressembler à ça. 

Forcément, j’avais de la honte dès que je chillais, dès que je ne faisais rien 

Et j’étais constamment en train de faire quelque chose pour être l’inverse d’elle. 

Et chaque fois que tu juges quelque chose de positif ou de négatif, tu émets ce jugement parce que tu ne l’as pas réintégré en toi. 

Donc identifiez une personne, et derrière, identifiez quels sont les trois traits de caractère « action » ou « inaction », que vous admirez chez elle. 

Par exemple, quand je l’ai fait avec John Demartini, consciemment je ne me disais pas : « Je suis une merde » à côté de lui. 

Je me disais juste :

« Wow, il a un tel degré de connaissance sur l’être humain, c’est un taré en fait. »

Et je me dissociais totalement de lui. 

Je suis moyennement à l’aise en anglais, comme un bon français avec son accent. 

Du coup je me disais : 

« Je ne peux pas interviewer quelqu’un en anglais. » 

Je ne peux même pas lui demander. Et je ne m’autorise même pas le fait que je puisse avoir une interview avec lui. 

Du coup, en faisant l’exercice que je vous propose, ça m’a ouvert l’idée que c’était possible d’avoir une interview. 

Je lui ai demandé, il a accepté l’interview. Ça ne s’est pas fait avec le Covid, parce que le séminaire auquel je participais a été annulé. On devait le faire en physique. Mais ça change totalement ta perspective, et ça t’ouvre des trucs de dingue. 

Et derrière, ça me permet aussi de réintégrer ce trait de caractère de :

« Je suis capable d’apprendre sur l’être humain. » 

J’admirais sa capacité à synthétiser et apprendre les connaissances. Et ça a totalement changé la manière dont je synthétise mes notes. 

Du coup, j’ai réintégré cette partie de moi  en arrêtant de croire que lui il a ça et pas moi.

Derrière, j’ai recruté quelqu’un pour organiser toutes mes notes. Aujourd’hui, ma manière d’organiser mes notes a totalement changé. Ma manière d’apprendre et d’aller vite a totalement changé, juste en réintégrant un trait de caractère. 

Tant que vous êtes en mode : « Lui il le fait et pas mois », vous ne l’avez pas réintégré. Ou « Lui, il le fait, et moi je le fais mais un peu », vous ne l’avez pas réintégré. 

 

J’aimerais sincèrement te remercier de m’avoir rejoint et de m’avoir écouté aujourd’hui. J’espère sincèrement que ce que j’ai pu partager avec toi aujourd’hui a pu réellement t’aider. Et va surtout t’aider à créer un business qui génère des millions tout en servant les autres et en créant la vie de tes rêves.

Cet épisode t’a aidé aujourd’hui, alors assures-toi de le partager avec quelqu’un d’autre qui en a besoin. 

Cette mission de créer un monde dans lequel les coachs et les entrepreneurs impactent le monde, tout en créant la vie de leur rêve, ne pourra être atteint que lorsque nous partageons avec les autres ce qui nous a aidé.

Je t’invite à le partager dès maintenant.

Encore merci.

On se retrouve très bientôt pour un prochain épisode.

Tchao !