Développez un Business qui vous Inspire, au service de votre Vie et de vos Clients.

Épisode #103 | Garder vos clients dans le même écosystème pendant 5 ans

Dans un monde où la conformité est la norme. Où avoir de l’ambition, se développer personnellement et gagner beaucoup d’argent est encore jugé.

La grande question est celle-ci.

Comment des entrepreneurs et des coachs comme nous, qui transformons la vie de nos clients. Qui ne peuvent pas et qui ne veulent pas choisir entre le sens et l’argent, entre l’impact et la liberté, entre la vie de nos rêves et faire une différence dans la vie de milliers de clients.

Comment pouvons-nous amener nos entreprises à générer des millions sans sacrifier notre authenticité, notre intégrité et ce qui est vraiment important pour nous.

Mon nom est Julien MUSY

Bienvenue chez No Limit Impact.

Le duo solution/problème

La chose que vous devez comprendre, ceux qui me connaissent m’ont déjà tous, plus ou moins, entendu dire que chaque résolution de problème amène à un problème plus complexe.

Ça veut dire quoi ?

Chaque fois que vous avez un client satisfait, avec qui vous avez fait du super travail, qui a réussi la chose, il a un nouveau problème.

Les besoins et futurs besoins de vos clients

Si vous voulez créer un business de dingue, un véritable empire, quelque chose qui va au-delà des 5 millions, des 10 millions, des 50 millions et qui croît vraiment, vous devez être capable de répondre à tous les besoins, de besoin en besoin.

A la fin de Leader de Transformation, tu as un problème :

Maintenant, tu as trop de client. Tu es sous l’eau et tu veux déléguer. On a Limitless Scaling.

Et à la fin de Limitless Scaling, tu as un problème :

Maintenant, tu as trop d’argent et tu ne sais pas comment le gérer.

Avoir trop de leads est un problème aussi :

Tu as trop de leads mais ton closer n’est pas assez bon. Comment je peux résoudre ce problème, moi ou quelqu’un d’autre ?

Trop d’argent, un problème sur une vision à deux, trois ans :

Tu as trop d’argent.

Maintenant, tu es entrepreneur, c’est ce qui te passionne. Tu n’as peut-être pas envie d’être investisseur, et t’y connaître.

Ce que je veux c’est créer un fond d’investissement sur lequel on est capable de proposer du 8 à 10% pour nos meilleurs clients à LS.

Pas assez d’argent, un autre problème aussi :

Tu as besoin d’aller à un autre niveau et tu as besoin de fond. Tu as besoin de faire une levée de fond mais tu n’as pas envie de suivre tout le processus.

Moi, je te finance et je prends des parts dans ta boîte.

Il y a tous ces problèmes qui arrivent. Ma réflexion, je sais qu’en résolvant ce problème, il y a un nouveau problème qui apparaît.

Comment est-ce que je résous le problème actuel et futur de mon client ?

C’est là que tu peux aller sur toute la chaîne de valeur.

Ce qui est intéressant, c’est que vous n’avez pas besoin d’avoir toutes les compétences à tous les niveaux, dans toute la vie de vos clients. Vous pouvez juste avoir la compétence de base et déléguer le reste.

Comme j’ai fait avec Lyvaï, j’ai une compétence en management, de closing, par contre ça ne me passionne pas, je n’ai pas envie de mettre de l’énergie là-dessus. Donc je prends quelqu’un qui est passionné par ça, et on va partager à 50%.

Ça peut être sous forme d’une association parce qu’on sait qu’on a envie de travailler sur le très long terme et on s’apprécie en tant que personne. Mais ça peut aussi être sous forme de partenariat avec différents éléments de la chaîne de valeur.

Nos partenaires

Par exemple, avec tous nos partenaires, on sait qu’il y a des gens qui vont avoir besoin de pubs sur Facebook, d’autres de Youtube Add. Ce n’est pas quelque chose qu’on propose parce qu’on n’a pas envie de se lancer dans une agence marketing et faire tout ça.

Du coup, on a trouvé des partenaires en qui on a confiance. Et on prend 20% d’apport d’affaires de tous les clients. Si on a 10 clients qui vont sur Facebook et 10 autres sur Youtube Add, ça tourne à 5 000 euros, 10 000 euros de récurrents en fait. Et ça paie vos équipes.

Il y a des compétences qui vous inspirent, soit vous résolvez le problème d’après, soit vous trouvez quelqu’un qui va le faire à votre place, mais sur lequel vous allez envoyer le client et vous allez être rémunéré là-dessus.

Par exemple, un truc de dingue. Quelqu’un connaît Lady Boss ?

Voir et saisir les opportunités

Lady Boss et sa formation en ligne

Lady Boss, c’est la folie. C’est une meuf qui doit faire, je n’ai pas les chiffres, je ne sais pas où elle en est parce qu’elle pense tellement vite que tu ne la suis pas. Mais elle doit être entre 50 et 100 millions par an aujourd’hui. À la base c’est une infopreneuse, elle vend une formation en ligne et tout. Elle a créé une super culture.

Maintenant, très vite, elle a commencé à vendre des suppléments alimentaires, etc. Au début, elle externalisait, après elle a internalisé la création de supplément. Aujourd’hui, elle a plus de 60% ou 70% de son chiffre d’affaires qui vient des suppléments alimentaires. Alors qu’à la base, ce n’est pas son métier, mais elle a identifié le problème qu’elle peut résoudre en plus.

Il y a plein de problèmes autour de ça que vous pouvez résoudre et qui peuvent, même parfois, devenir le centre de votre entreprise qui ne l’était pas.

Apple et ses ordinateurs

Si vous regardez Apple, à la base c’est une marque d’ordinateur. Aujourd’hui, 75% de son chiffre d’affaires est basé sur les iPhones. Ils se sont dit que les choses qu’on fait avec les Mac, on peut en faire un téléphone. Aujourd’hui, c’est devenu autre chose.

Sur la lifetime value, vous devez avoir cette réflexion : « Comment je vais résoudre de problème en problème ? »

Ayez cette réflexion parce que vos clients n’attendent que ça.

Empowerment pour transmettre mes connaissances, à la demande de mes clients

Par exemple, Empowerment, c’est né d’où ?

C’est né des coachings de groupe LDT où je m’enflammais régulièrement. Quand je répondais à une question derrière, je faisais un monologue de 25 minutes sur un sujet qui me passionnait autour du développement personnel. Et à chaque fois, je voyais le niveau d’attention qui augmentait. Je ne perdais pas les gens, au contraire, ils kiffaient à mort. Je faisais 3 heures et demi-coaching de groupe sur 6 questions. Je voyais qu’à aucun moment on parlait d’avatar, d’offre, etc.

Il y a des moments, je me sentais un petit peu coupable de partir tellement loin, de voir que je partais hyper loin, mais ça passionnait tout le monde.

Plus j’ai commencé à faire ça, au fur et à mesure je voyais dans les commentaires : « Il faudrait que tu crées une formation de coaching. » Ça ne m’inspirait pas. Il faudrait que tu aies un moyen pour partager tes connaissances et tout.

Je me suis dit, je pourrais créer un autre programme là-dessus. Et quand je l’ai vendu, on a aujourd’hui, peut-être 15 clients à 6 000 euros.

On n’a pas fait de marketing dessus en dehors de notre liste. Et c’était déjà 15 clients qui ont été prêts à remettre 5 770 euros en fait. Du coup, ça va augmenter la lifetime value de mes clients. Et ça me permet de créer tout un écosystème où aujourd’hui il y a des gens qui vont me découvrir parce qu’ils ont envie de travailler sur eux et d’avancer sur le développement personnel par Empowerment.

Comment je propose une solution à tous les problèmes présents et futurs de mes clients

Il y a des gens qui sont coachs et veulent développer leurs activités, ils vont rejoindre LDT.

Il y a des gens, qui sont déjà à un niveau dans l’entreprise mais veulent aller sur LS.

Après, les clients LS ou les anciens clients que j’ai en coaching individuel, ceux qui ont des résultats et qui sont très contents et ont envie d’aller plus loin, souvent, ils vont me proposer de prendre des parts et je vais prendre des parts là-dessus.

Là j’ai des produits complémentaires que je peux proposer ici, ça me fait des nouveaux produits complémentaires. Cela fait que je peux garder des clients pendant 5 ans dans cet écosystème.

Garder un client durant 5 ans

Pendant 5 ans, ils vont aller d’un point à un autre. Après, je peux proposer à leur équipe Leader Closer, des calls, ils vont d’une entreprise à une autre, d’un produit à un autre.

Et quand tu as trouvé quelque chose qui te plaît quelque part, tu n’as pas envie d’aller ailleurs. Tu n’as pas envie de prendre le risque de tomber sur quelque chose qui ne te plaît pas ailleurs.

C’est comme ça que tu peux passer d’un business infoprenariat à un business beaucoup plus grand, et sur une lifetime value qui n’a plus rien à voir.

Pour certains, ça vous paraît peut-être gros et vous vous dîtes : « Non, je n’en suis pas là. »

Tu n’en es pas là mais tu peux quand même déjà proposer une solution à un client une fois que tu as résolu son problème. Lui proposer la solution à son nouveau problème.

On résout tous un problème

Encore une fois, il n’existe pas une personne dans cette pièce qui résout un problème qui n’amène pas un problème plus complexe.

Je prends un exemple :

  • Tu aides les gens à ne pas se suicider. Ou tu aides les gens à sortir de la dépression. Ils ont un nouveau problème quand ils ne sont plus dans la dépression : « Maintenant, je fais quoi de ma vie. »
  • Tu aides les gens à se mettre en couple, tu aides les gens à séduire. Il y a un nouveau problème : « Comment je garde ma nana ? »
    Ensuite, si tu veux aller sur la chaîne des valeurs, c’est « comment je gère le divorce ? » ou la parentalité positive.

J’aimerais sincèrement te remercier de m’avoir rejoint et de m’avoir écouté aujourd’hui.

J’espère sincèrement que ce que j’ai pu partager avec toi aujourd’hui a pu réellement t’aider. Et va surtout t’aider à créer un business qui génère des millions tout en servant les autres et en créant la vie de tes rêves.

Cet épisode t’a aidé aujourd’hui, alors assures-toi de le partager avec quelqu’un d’autre qui en a besoin.

Cette mission de créer un monde dans lequel les coachs et les entrepreneurs impactent le monde, tout en créant la vie de leur rêve, ne pourra être atteint que lorsque nous partageons avec les autres ce qui nous a aidé.

Je t’invite à le partager dès maintenant.

Encore merci. On se retrouve très bientôt pour un prochain épisode.

Tchao !