Développez un Business qui vous Inspire, au service de votre Vie et de vos Clients.

Épisode #117 | Comment apprendre à aimer ce que tu n’aimes pas dans ton business

Dans un monde où la conformité est la norme. Où avoir de l’ambition, se développer personnellement et gagner beaucoup d’argent est encore jugé.

La grande question est celle-ci.

Comment des entrepreneurs et des coachs comme nous, qui transformons la vie de nos clients. Qui ne peuvent pas et qui ne veulent pas choisir entre le sens et l’argent, entre l’impact et la liberté, entre la vie de nos rêves et faire une différence dans la vie de milliers de clients.

Comment pouvons-nous amener nos entreprises à générer des millions sans sacrifier notre authenticité, notre intégrité et ce qui est vraiment important pour nous.

Mon nom est Julien MUSY

Bienvenue chez No Limit Impact.

Si on ne kiffe pas complètement certaines choses car ce n’est pas notre truc. Quelle question doit-on se poser ? 

La première chose c’est d’apprendre à aimer ce qu’on fait.

Ce que je fais, parce que je peux tout apprendre à aimer. Et si je n’aime pas faire quelque chose, c’est parce que j’ai une croyance limitante autour de ça.

J’ai une pensée limitante autour de ça. Mais il n’y a pas intrinsèquement d’activités, de choses que je ne peux pas aimer.

Mettre de la conscience sur ses décisions

Donc je vais toujours essayer d’apprendre à aimer ça. Si j’ai beau faire l’effort au niveau de mes pensées, mettre de la conscience sur mes pensées et que je n’y arrive pas, et que je vois que ça me fait toujours chier, je peux décider consciemment et choisir consciemment que je n’ai pas envie de travailler là-dessus et que ce n’est pas une priorité pour moi, et que j’y travaillerai plus tard.

Et je peux mettre de côté la situation. 

Mais je me le reprendrais toujours dans la gueule.

C’est-à-dire que je ne peux pas fuir quelque chose à long terme. Je peux le faire à court terme consciemment, c’est OK. Mais à long terme, ça ne marche pas trop.

Par exemple, je m’étais raconté que je détestais manager les gens, ça c’était mon idée, ma croyance. Je déteste manager les gens, du coup j’ai tout fait pour fuir ça.

J’ai recruté un directeur opérationnel, j’ai mis des directeurs opérationnels dans tous les business que j’ai. Donc je n’ai plus à manager les gens.

Sauf qu’au bout d’un moment je me suis rendu compte, qu’en fait ce n’est pas manager comme j’aurais envie que ce soit. Et je ne sais même pas évaluer le travail des gens avec qui je travaille.

Jusqu’à temps que je me dise :

  • « Là tu n’as plus le choix, tu ne peux plus le fuir, tu vas reprendre ce rôle ».

Et en fait tu prends toujours en puissance dix. Parce qu’en plus de devoir finalement manager les gens, tu dois virer quelqu’un à qui tu as fait confiance. Et qui en plus, fait du bon boulot, tu n’as pas de bonne raison. C’est juste que tu as fui et c’est ton propre problème. 

Fuir n’amène à rien

Donc tu peux toujours fuir la compta, les trucs comme ça. Mais une chose que j’ai appris c’est, ce que tu fuis, tu le prendras dans la gueule à un moment donné où un autre. 

La liberté intérieure

J’ai découvert un auteur, un speaker américain, anglais, british, il y a quelques jours. Il dit :

  • « Tu attires dans ta vie, les personnes et les circonstances, pour te montrer où est-ce que tu n’es pas libre. »

Donc si tu le fuis et tu crois qu’il faut fuir ça, en fait tu vas continuer à être emprisonné.

Quand je parle de liberté, je parle de liberté intérieure. Je ne parle pas d’argent, de temps et machin. Donc tout ce que vous attirez aujourd’hui, la compta, les machins, les trucs quoi. Les trucs qui vous font chier, tous ces trucs-là. Vous les attirez juste, pour vous montrer où est-ce que vous n’êtes pas libre. 

On peut mettre ce qu’on veut derrière le fait d’être libre. C’est avoir de l’amour pour les choses, c’est machin. Et tu le retrouveras dans ta vie, et tu le prendras dans la gueule à un autre mois. Tu peux essayer de le fuir, l’enterrer, mais ça ne marche pas trop.

Éteindre la lumière et fermer les yeux

J’adore cette idée de Brook Castillo qui dit :

  • “Tout le bordel que tu as en toi, il faut imaginer que ce soit une pièce.”

Et ce que font la plupart des gens. Là on imagine que cette pièce dans laquelle je suis c’est le bordel, il y en a partout.

C’est qu’ils se disent :

  • « Bon, je vais éteindre la lumière. »

Tu éteins la lumière et tu ne vois plus le bordel. Est-ce que pour autant il n’est plus là ? Non. Il est toujours là, c’est juste que tu as choisis de fermer les yeux pendant un temps. Il y aura un moment donné où il faudra que tu rouvres la lumière. Au moment où tu rouvres la lumière, tu ne te sentiras pas mieux. Tu as juste repoussé le moment où il fallait que tu ranges. 

Exactement comme chez vous. Quand vous ne rangez pas, personne ne le fait à votre place. Sauf si vous avez correctement conditionné vos enfants et là je vous félicite. Mais sinon non. Personne ne range à votre place. C’est pareil.

De petites fuites aux grandes conséquences

Ce qui est intéressant, par exemple, quand tu fuis la compta. Quand tu fuis la compta avec 5000 euros par mois, tu te dis que ce n’est pas très grave. Au pire je perds 200 euros, je n’ai pas envie de regarder ça. Je n’ai pas envie de m’intéresser à ça.

Et puis quand j’ai commencé à m’y intéresser en fait quand ça a trop piqué.

Quand en 2019, j’ai payé, si je prends la TVA, les impôts, l’impôt sur le revenu, l’impôt sur la société, tout ce qui va… En fait je me suis rendu compte à un moment donné :

  • « Putain, j’ai payé 850 000 euros d’impôts, si j’avais bien optimisé ça, j’aurais pu n’en payer que 50 000. »

Merde, quand j’ai compris ça je me suis dit que j’aurais bien aimé m’intéresser à la compta un peu plus tôt en fait.

Mais bon ça a piqué. 

 

J’aimerais sincèrement te remercier de m’avoir rejoint et de m’avoir écouté. Aujourd’hui, j’espère sincèrement que ce que j’ai pu partager avec toi aujourd’hui a pu réellement t’aider et surtout, va t’ aider à créer un business qui génère des millions tout en servant les autres et en créant la vie de tes rêves.

Si cet épisode t’as aidé aujourd´hui, alors, assure toi de le partager avec quelqu’un d’autre que toi qui en a besoin. Cette mission de créer un monde dans lequel les coachs et les entrepreneurs impactent le monde tout en créant la vie. Leur rêve ne pourra être atteint que lorsque nous partagerons avec les autres ce qui nous a aidé. Donc, je t’invite à le partager dès maintenant. Et encore merci.

On se retrouve très bientôt pour un prochain épisode.

Ciao

Julien Musy