Développez un Business qui vous Inspire, au service de votre Vie et de vos Clients.

Épisode #69 | Comment déléguer ses prestations de service sans perdre la qualité de ses services

Dans un monde où la conformité est la norme. Où avoir de l’ambition, se développer personnellement et gagner beaucoup d’argent est encore jugé. 

La grande question est celle-ci. 

Comment des entrepreneurs et des coachs comme nous, qui transformons la vie de nos clients. Qui ne peuvent pas et qui ne veulent pas choisir entre le sens et l’argent, entre l’impact et la liberté, entre la vie de nos rêves et faire une différence dans la vie de milliers de clients. 

Comment pouvons-nous amener nos entreprises à générer des millions sans sacrifier notre authenticité, notre intégrité et ce qui est vraiment important pour nous. 

Mon nom est Julien MUSY

Bienvenue chez No Limit Impact.

 

Pendant longtemps, je me suis retrouvé à avoir cette croyance que personne ne peut faire mieux que moi sur ma zone d’expertise.

C’était vrai à l’époque, et c’est toujours vrai. Donc je n’ai pas laissé l’opportunité aux autres de devenir aussi bon que moi. 

Mais le problème, c’est que :

  • Vos résultats sont toujours générés par des actions ou des inactions. 
  • Vos actions et inactions sont toujours générées par l’étape d’avant, qui est une émotion.
  • Vos émotions sont générées par vos pensées. 
  • Vos pensées sont générées par vos croyances. 

 

Croyance, pensée, émotion, action, résultat.

Donc si vous croyez que personne ne pourra jamais faire aussi bien que vous. : 

  • Vous ne ferez jamais l’effort de décomposer votre méthode. 
  • Vous ne ferez jamais l’effort de systématiser votre méthode. 
  • Vous ne ferez jamais non plus l’effort d’aller transmettre et de donner la chance à des gens qui veulent travailler avec vous, d’apprendre cette méthode, de passer par tout le chemin où vous êtes passé pour apprendre ça.

 

Je suis désolé, vous êtes peut-être tous très intelligent, mais si aujourd’hui, vous savez ce que vous savez, c’est aussi parce que vous l’avez étudié et peut-être vécu.

Vous l’avez étudié et vécu, mais d’autres personnes l’ont vécu, et d’autres personnes sont capables de l’étudier.

Donc, si vous voulez déléguer vos services, si vous avez une agence, si vous êtes freelance, si vous voulez déléguer votre coaching, votre consulting, tout part de là :

Adoptez la croyance « c’est possible que quelqu’un fasse aussi bien que moi. »

À partir du moment où vous partez de cette croyance

« c’est possible que quelqu’un fasse aussi bien que moi »

derrière ça va donner lieu à quel type d’émotion ? À l’enthousiasme

À l’enthousiasme de former quelqu’un et de se dire :

« Putain, en fait ce n’est qu’une question de temps avant qu’il ne fasse aussi bien que moi. » 

Et ça va donner lieu à quelle action ? Ça va donner lieu à des actions de :

« Tiens je lui donne du feedback. Je lui permets de progresser. Je vais l’aider. Je vais avoir envie de discuter avec lui. »

Et comme par hasard, la personne va progresser et être meilleure, pour un jour être aussi bonne que vous. 

Alors qu’à l’inverse, si vous partez de cette croyance

« personne ne fera aussi bien que moi »,

vous êtes dans une émotion de

«en fait je suis un peu résigné ».

Vous allez essayer de déléguer rapidement, puisque quelqu’un vous a dit de déléguer.

Au final, vous n’allez pas déléguer, vous allez vous débarrasser et espérer en croisant les doigts que la personne va faire aussi bien que vous.

Elle va faire une action, vous allez regarder le truc, vous allez vous dire :

« Putain, c’est vraiment de la merde. Ok, je reprends tout. »

Comment vous en êtes arrivés là ? Vous avez juste créé votre réalité à partir de votre croyance. 

Si aujourd’hui, vous n’arrivez pas à trouver les bonnes personnes, c’est avant tout parce que vous avez une croyance à travailler là-dessus. 

Ce que j’ai vu, c’est que oui, dans nos programmes, dans Limitless Scaling, on accompagne nos clients :

  • On leur donne un process de recrutement, 
  • On les aide à définir les critères pour les bonnes personnes. 
  • On les aide à communiquer correctement leurs offres pour que les gens aient envie de travailler avec eux. Leurs collaborateurs, pas des clients.
  • On les aide à faire les entretiens de recrutement. On leur donne les systèmes à tous ces niveaux.

Mais ce qui fait vraiment la différence, c’est le jour où ils adoptent la croyance

« Je décide de croire que quelqu’un peut faire aussi bien que moi, et que quelqu’un va faire aussi bien que moi ».

Modélisez ce que vous faites à travers une méthode.

Si vous voulez que les gens soient aussi bons que vous dans votre coaching, dans votre prestation de service, dans tout ça. Vous devez créer une méthode que les gens peuvent appliquer facilement et dont ils peuvent se servir facilement.

Pourquoi ? Parce que le cerveau fonctionne en méthode. Le cerveau fait des liens, et il a besoin d’avoir des liens, de faire des liens pour comprendre pour retenir, pour mémoriser et pour utiliser.

Par exemple, on démontre avec un de nos clients qui scale son business, c’est SOS. 

SOS, tu t’en souviens, ça veut dire Simplifier, Optimiser, Systématiser.

C’est beaucoup plus simple pour mes coachs d’aller chercher d’autres clients si je leur donne des frameworks comme ça, qui sont des punchlines dont ils peuvent se souvenir. 

Je leur dis :

« Ok, quand tu coaches un client, coache-le toujours à travers ce cadre. » 

  • Comment tu peux l’aider à simplifier ? 
  • Comment tu peux l’aider à optimiser ? 
  • Comment tu peux l’aider à systématiser ce qu’il vient d’optimiser ? 

Et si vous répétez suffisamment ça, boom, vous vous en souvenez.

Donc si vous voulez transmettre votre méthode, et que des gens puissent faire aussi bien que vous, et puisse délivrer votre service aussi bien que vous, vous avez besoin de le faire tenir dans une méthode :

  • Avoir une méthode macro.
  • Ensuite avoir des méthodes à un niveau plus micro.
  • Et d’ajouter à ce niveau-là, des outils. Ajouter des outils qui permettent de penser à travers ce cadre.

Par exemple, si je dis à un de mes coaches :

« Aide le client à systématiser sa chaîne de valeur. »

Si je lui explique le concept de la chaîne de valeur et que je lui explique d’un moyen avec mes mots techniques, c’est bon.

Mais si je veux aller plus loin, je dois lui donner un template. C’est quoi la chaîne de valeur ? C’est quoi les templates à travers lesquels il peut aider le client ?

Si je lui donne un outil, un template comme ça, un modèle, ça va permettre qu’il fasse un meilleur travail. 

C’est la deuxième chose, modéliser ce que vous faites à travers une méthode.

Mettre en place des outils, des templates, des systèmes qui permettent de ne pas pouvoir sortir de la méthode. 

Pour moi, ce sont les 3 choses dont vous avez besoin. Et ensuite, vous avez juste besoin de feedback. Vous avez juste besoin de donner des feedbacks aux gens.

Vous voulez faire progresser quelqu’un, vous avez besoin de lui faire prendre conscience de ce qu’il fait actuellement, et de l’amener à se rendre compte lui-même de ce qu’il devrait faire s’il veut performer. 

Qu’est-ce qu’un vrai coach ? 

Avant de lancer Leader De Ton Marché, pendant 2 ans et demi, j’ai coaché des sportifs de haut niveau, j’avais un site qui s’appelait « mentald’acier.com »

Je me suis beaucoup intéressé à la performance, « Qu’est-ce qui fait un vrai coach ? » Pas un consultant mais « Qu’est-ce qui fait vraiment un vrai coach ? »

Parce que dans le sport, c’est fascinant, tu as des coachs qui sont d’excellents coachs, et pour autant, ils ne sont pas du tout au niveau de leurs joueurs. 

Et pour moi, ça m’a beaucoup appris à ce qu’est un vrai coach.

 Performance = Potentiel – Interférence

Il y a un livre qui s’appelle «The Inner Game of Tennis». C’est un livre qui a été écrit par Timothy Gallwey.

Derrière, il a créé un institut sur la performance, qui a derrière créé un livre qui s’appelle « The Inner Game of Work », « The Inner Game of Golf ».

Il a fait énormément de recherches sur les stratégies d’apprentissage. Il a donné la définition : Performance = Potentiel – Interférence.

Comment est-ce que tu coaches un sportif de haut niveau à jouer à un autre niveau ? 

Croire au potentiel de son client.

Son potentiel est déjà là, tu ne peux pas jouer en son potentiel, à part croire en lui, et lui transmettre cette certitude qu’il est excellent et qu’il a le potentiel d’être le meilleur.

Mais ça, c’est le premier rôle d’un coach, croire en son client.

Diminuer les interférences

Une fois qu’il a fait ça, le seul pouvoir qu’il a, c’est de diminuer les interférences.

Aider son client à prendre conscience des interférences qu’il y a vis-à-vis de ce qui est possible, vis -à-vis de la performance maximale qui est possible. 

Comment ça se concrétise pour aider votre équipe ? Que ce soit pour déléguer. Je sais que pour certains, ça peut être challengeant de déléguer a des closers, vous pouvez avoir de mauvaises performances avec des closers.

Pour d’autres, ça peut être « Vous n’aimez pas comment est-ce que vos clients sont coachés lorsque vous déléguez le coaching ?»

Pour d’autres, si vous délivrez vos services, vous n’aimez pas comment vos collaborateurs délivrent vos services. 

Bref, en tout cas la performance, il y a des interférences qui font qu’elle n’est pas comme vous voulez. 

Votre rôle en tant que coach, c’est d’aider les gens avec qui vous travaillez, vos collaborateurs. À prendre conscience de toutes ces interférences. 

Vous savez quoi ? Vous êtes entrepreneurs pour la plupart, vous êtes très impatient. Et passer à un autre niveau, ça vous demande d’apprendre la patience.

Devenir un excellent coach pour votre équipe, c’est devenir quelqu’un de patient. Et avoir la patience de corriger chaque interférence dans votre méthode.

Réécouter régulièrement des calls.

Par exemple pour nous, c’est du coaching. Je vais réécouter régulièrement les calls de mes coachs avec des clients. Et je vais leur dire :

« Tiens à ce moment-là, pourquoi est-ce que tu as posé cette question ? ».

Je vais les aider à prendre conscience, apprendre à penser par eux-mêmes. 

Et aujourd’hui, je ne le fais plus, parce que je l’ai fait suffisamment avec mon directeur du succès client. Aujourd’hui, mon directeur du succès client écoute les calls des coachs. Je l’ai fait suffisamment avec quelqu’un, maintenant, lui il peut le refaire avec les autres.

J’ai encore à apprendre sur la patience, de mon côté. 

Résumé

  • Premièrement : développer la croyance que des gens peuvent faire aussi bien que vous.
  • Deuxièmement : Modéliser ce que vous faites, créer une méthode.
  • Troisièmement : Donner du feedback.

 

Mettre en place des systèmes et des process.

En fait, l’état d’esprit dans lequel vous êtes, vous devez être si vous voulez croître, c’est de voir chaque problème comme un problème de système.

Par exemple pour moi, si je vois qu’un de mes coachs ou plusieurs coachs font la même erreur en coaching avec un client, je vais me dire :

« Ok, c’est qu’ils ne sont pas assez bien formés. »

Immédiatement, je vais me demander :

« C’est quoi cette erreur ? Comment je peux les former là-dessus. »

Espace membre

On a un espace membre pour nos coachs. C’est-à-dire qu’on considère que nos coachs ont autant besoin d’être formés que nos clients. Donc ils ont une formation en ligne également. 

Du coup, s’il y a un problème, on va pouvoir améliorer cette formation et se dire

« Ok, ils font toujours cette même erreur, c’est qu’il y a quelque chose à faire progresser dans la formation. »

Test

Ils ont également des tests. C’est-à-dire que tous les 90 jours, ils ont un test. Un test sur lequel ils ont 90 questions.

C’est un questionnaire automatisé et à la fin, ça leur donne un score sur 100, puisqu’il y a des questions qui ont plus de valeur. 

Entretien d’évaluation

Ils ont un entretien d’évaluation pour savoir où est-ce qu’ils en sont à leurs niveaux, ça dure à peu près une heure, sur lequel on les teste. 

C’est grâce à ça que vous allez pouvoir déléguer vos prestations de service, en augmentant vos prestations de service, en augmentant la qualité. Parce que c’est le but. 

Excusez-moi de vous comparer tous à Mc Donald, mais si vous voulez avoir de l’impact, votre but, c’est d’arriver à rendre votre coaching, comme des frites à faire cuire chez Mc Donald, et que tout le monde soit capable de le faire.

C’est d’arriver à décomposer votre méthode, et tellement la simplifier que tout le monde est capable de le faire.

Le jour où vous avez ça, votre business est scalable à l’infini.

 

J’aimerais sincèrement te remercier de m’avoir rejoint et de m’avoir écouté aujourd’hui. J’espère sincèrement que ce que j’ai pu partager avec toi aujourd’hui a pu réellement t’aider. Et va surtout t’aider à créer un business qui génère des millions tout en servant les autres et en créant la vie de tes rêves.

Cet épisode t’a aidé aujourd’hui, alors assures-toi de le partager avec quelqu’un d’autre qui en a besoin. 

Cette mission de créer un monde dans lequel les coachs et les entrepreneurs impactent le monde, tout en créant la vie de leur rêve, ne pourra être atteint que lorsque nous partageons avec les autres ce qui nous a aidé.

Je t’invite à le partager dès maintenant.

Encore merci.

On se retrouve très bientôt pour un prochain épisode.

Tchao !