Développez un Business qui vous Inspire, au service de votre Vie et de vos Clients.

Épisode #82 | Mes erreurs et apprentissages autour de la création d’une équipe en 2020

Dans un monde où la conformité est la norme. Où avoir de l’ambition, se développer personnellement et gagner beaucoup d’argent est encore jugé. 

La grande question est celle-ci. 

Comment des entrepreneurs et des coachs comme nous, qui transformons la vie de nos clients. Qui ne peuvent pas et qui ne veulent pas choisir entre le sens et l’argent, entre l’impact et la liberté, entre la vie de nos rêves et faire une différence dans la vie de milliers de clients. 

Comment pouvons-nous amener nos entreprises à générer des millions sans sacrifier notre authenticité, notre intégrité et ce qui est vraiment important pour nous. 

Mon nom est Julien MUSY

Bienvenue chez No Limit Impact.

 

Bienvenue dans ce podcast dans lequel je vais te parler de mes erreurs et apprentissages en 2020. 

Je pense qu’en général, c’est le genre de podcast que vous aimez bien, sur lequel j’ai de supers retours. Donc je me suis dit que ce serait l’occasion d’y réfléchir et de pouvoir vous faire un feed-back. 

2020, une année de structuration.

Bien sûr, 2020 a été pour moi l’année où j’ai structuré l’équipe. J’ai vraiment structuré l’équipe, mis en place des fiches de poste, mis en place du call, des meetings, etc. En 2019 on l’avait un peu, mais on l’avait mis en place en fin d’année, c’était encore bancal.

Là, en 2020, on l’a vraiment mis en place et du coup pour moi 2020 a été l’année de la structuration de l’équipe. J’ai fait pas mal d’erreurs, enfin, ce ne sont pas des erreurs mais en tout cas j’ai beaucoup appris. J’ai fait pas mal de mauvais recrutements. 

Premier apprentissage : Recruter les bonnes personnes.

Mon premier apprentissage, c’est que recruter les bonnes personnes est vraiment le principal. Au début de l’année, je voyais le recrutement comme :

« Ah, c’est bon, quelqu’un qui candidate, qui est motivé, c’est bon, ça doit être la bonne personne. Si elle a envie, ça ira. »

Mais en fait, je me suis rendu compte cette année, qu’il y a vraiment une dimension de culture : 

  • Est-ce qu’elle fit avec les valeurs de l’entreprise,
  • Est-ce qu’elle a le savoir-être pour que ce soit un plaisir de travailler avec nous. Puisque je me suis rendu compte que quand il y a quelqu’un qui n’a ni le savoir-être ni les valeurs, et que tu n’aimes pas travailler avec elle. Tu vas faire de la merde parce qu’il y a plein de moments où tu devrais lui parler. Tu ne vas pas lui parler parce que tu n’en as juste pas envie. 

 

Pour moi, c’est vraiment le premier apprentissage. Recruter les bonnes personnes est le principal. 

Au début de l’année, j’avais cette tendance à me dire :

« Bon, on a besoin de recruter, on va recruter maintenant. »

Aujourd’hui, je le vois plus comme :

« On a besoin de recruter ? OK. Prenons le temps qu’il faut pour recruter la bonne personne. »  

C’est vraiment mon premier apprentissage, recruter la bonne personne c’est le plus important une fois que tu fais un million, si tu veux aller à 10, si tu veux aller à 100, si tu veux impacter plus de personnes.

Tu ne le feras pas tout seul. Je pense que tu peux aller à un million tout seul avec des assistants. Mais si tu veux aller à un autre niveau, tu as besoin à un moment donné d’avoir des tueurs. 

Je le vois, dans l’équipe nous avons quelques tueurs. Et je me dis wow, c’est dingue. 
Une question, hier, que j’ai lu dans un mail que j’ai reçu d’une entreprise qui s’appelle Scaling Up, qui disait

Est-ce que tu recruterais à nouveau avec enthousiasme toutes les personnes avec qui tu travailles ? 

Si la réponse est non, c’est qu’il y a quelque chose à faire évoluer.

Deuxième apprentissage : Garder son équipe focus en one thing.

Je me suis rendu compte cette année que pour différentes raisons, à un certain moment je me mettais un peu des focus.

C’est-à-dire qu’on avait plusieurs produits, plusieurs funnels, plusieurs sources de trafics. Et en fait, si je perds un peu mon focus en tant que leader, toute l’équipe dilue son focus en fois 10 de moi.

Mon équipe est juste le reflet de moi, et ça je l’ai compris. 

Au début, c’était un peu théorique. Je pense, quand je lisais des trucs de «  La culture est le reflet du leader » , « Les gens agissent comme le leader agit. »  Je me dis, oui c’est beau à entendre.

Aujourd’hui, je m’en rends compte. Il n’y a rien de plus vrai en fait. Quand je suis focus, déterminé, centré, clair sur mes objectifs, clair sur ma vision, l’équipe l’est.

Dès lors que je suis un peu flou, un peu moins inspiré ou autre, l’équipe l’est aussi. Même si je ne leur parle pas tous les jours, même s’il y a des gens à qui je ne parle pas, ça se diffuse comme une énergie, comme un virus.

Dès lors que je ne suis pas inspiré, dès lors que je ne suis pas focus. Ça se diffuse comme un virus auprès des gens avec qui je travaille. 

Et donc, ma leçon, mon apprentissage c’est vraiment de garder l’équipe focus sur une seule chose. Oui, tu as d’autres projets, oui, tu as sûrement d’autres idées.

Le jour où tu as d’autres idées, si c’est vraiment important pour toi de la lancer, met en place une autre équipe. Mais garde ton équipe focus sur une chose. 

Troisième apprentissage : Clarifier les attentes, communiquer clairement.

Le troisième apprentissage c’est de clarifier mes attentes et de communiquer clairement. 

Le nombre de fois où je me suis agacé tout seul cette semaine, en ruminant derrière mon Slack. En me disant :

« Putain, ils ne sont pas comme tu veux, ils ne font pas ce que tu veux. Mais putain ils sont cons ! Comment c’est possible de penser comme ça ? »

Et je ruminais tout seul comme ça, alors qu’en fait je n’avais pas clarifié mes attentes. Je n’avais pas communiqué clairement.

Je ne peux pas attendre que les autres performent si je ne communique pas clairement en fait. 

Et un jour j’avais une séance de coaching avec une coach, et je lui dis :

« Je n’en peux plus, ils me saoulent. »

Elle me dit :

« Julien, qu’est-ce que tu ressens ? Quelle est ton émotion ? »

Je lui dis, c’est de la frustration, mais surtout du ressentiment. Elle me dit :

« C’est intéressant, puisque la frustration c’est la perception qu’ils aient fait quelque chose qui n’est pas à la hauteur de tes attentes.

Et le ressentiment c’est pareil, mais c’est souvent une attente non-communiquée. » 

En fait, je ressentais souvent du ressentiment vis-à-vis de mon équipe. Tout simplement parce que je ne leur communiquais pas ce que je voulais.

J’avais peur de ne pas être aimé, j’avais peur qu’ils ne m’aiment pas. Ça touchait vraiment un truc très mindset de :

« Oui, mais ils ne vont pas m’aimer. »

Et en fait, j’avais confondu mon rôle de leader avec le rôle de celui qui doit être aimé par tout le monde. Ça ne veut pas dire que je dois être un dictateur, ça veut juste dire que je dois avoir des attentes claires.

Et ça veut dire qu’il est important que je définisse des attentes, 

  • Que je clarifie ces attentes, 
  • Que je m’assure que l’attente soit bien communiquée et comprise, 
  • Que je sois capable de recadrer, de tenir les gens accountable quand ces attentes ne sont pas tenues et d’avoir une vraie discussion autour de ça. 

 

Et ça, c’est vraiment mon troisième apprentissage. 

Si je résume mes 3 apprentissages autour de l’équipe cette année, c’est : 

  • Premièrement, recruter les bonnes personnes est le principal. 
  • Deuxièmement, garder mon équipe focus sur une seule chose, un seul projet. 
  • Troisièmement, clarifier mes attentes et communiquer clairement. Aies le courage lorsque tes attentes ne sont pas tenues, de, premièrement le communiquer, et deuxièmement être capable de recadrer les gens. 

 

Ce sont mes 3 erreurs et apprentissages de 2020. Je me sens vraiment reconnaissant de voir ça. Je me sens reconnaissant de pouvoir me dire : « Wow, j’ai appris ça. » 

Et j’espère que ça peut te servir toi. Je te dis à très vite pour un prochain podcast. 

 

Tchao ! 

 

J’aimerais sincèrement te remercier de m’avoir rejoint et de m’avoir écouté aujourd’hui. J’espère sincèrement que ce que j’ai pu partager avec toi aujourd’hui a pu réellement t’aider. Et va surtout t’aider à créer un business qui génère des millions tout en servant les autres et en créant la vie de tes rêves.

Cet épisode t’a aidé aujourd’hui, alors assures-toi de le partager avec quelqu’un d’autre qui en a besoin. 

Cette mission de créer un monde dans lequel les coachs et les entrepreneurs impactent le monde, tout en créant la vie de leur rêve, ne pourra être atteint que lorsque nous partageons avec les autres ce qui nous a aidé.

Je t’invite à le partager dès maintenant.

Encore merci.

On se retrouve très bientôt pour un prochain épisode.

Tchao !