Développez un Business qui vous Inspire, au service de votre Vie et de vos Clients.

Épisode #96 | Ils génèrent 100.000.000 de C.A! Voici leurs 4 points communs…

Dans un monde où la conformité est la norme. Où avoir de l’ambition, se développer personnellement et gagner beaucoup d’argent est encore jugé. 

La grande question est celle-ci. 

Comment des entrepreneurs et des coachs comme nous, qui transformons la vie de nos clients. Qui ne peuvent pas et qui ne veulent pas choisir entre le sens et l’argent, entre l’impact et la liberté, entre la vie de nos rêves et faire une différence dans la vie de milliers de clients. 

Comment pouvons-nous amener nos entreprises à générer des millions sans sacrifier notre authenticité, notre intégrité et ce qui est vraiment important pour nous. 

Mon nom est Julien MUSY

Bienvenue chez No Limit Impact. 

 

Si créer un business au service de ta vie est quelque chose qui te motive suffisamment, alors je t’invite à écouter ce podcast. J’aimerais te partager, ce que j’ai retenu, des dizaines et des dizaines d’interviews, de rencontres, avec des tas d’entrepreneurs qui font entre un million d’euros par an, et pour certains 100 millions d’euros par an.

En fait, ces deux dernières années, j’ai interviewé plusieurs dizaines d’entrepreneurs qui font ces chiffres-là. Je pense que j’en ai rencontré une centaine facilement. J’ai également des clients que j’ai vu passer de zéro pour certains à générer leur premier million.

Et ce que je trouve hyper intéressant, c’est que j’ai vu des schémas, j’ai vu des paternes, des choses en commun, chez ces personnes qui arrivent à ces niveaux de succès. 

Du coup, j’aimerais te partager dans ce podcast quels sont ces points communs, puisque j’en ai identifié 4. C’est vraiment une réflexion que j’ai eue la semaine dernière, suite à 3 interviews de clients qui sont passés de 3 000 ; 4 000 euros par mois à plus de 100 000 euros par mois. Certains ont généré leur premier million en l’espace de 8 mois pour le premier et 18 mois pour celui à qui ça a pris le plus de temps. 

On a fait des interviews d’une heure, et on est revenu sur leur parcours. Qu’est-ce qui a fait qu’ils ont réussi à atteindre ces objectifs. Et je me suis dit que ça peut être hyper enrichissant pour toi de découvrir ça et de te demander :

« Putain est-ce que je suis sur la bonne longueur d’onde à cet endroit ? Et quel est l’endroit parmi ces 4 clés, parmi ces 4 schémas qu’on retrouve sur lequel j’ai le plus besoin de progresser. » 

 

Ils sont connectés à quelque chose de plus grand qu’eux.

C’est-à-dire qu’ils ne font pas ça pour l’argent. Ils aiment l’argent, ils n’ont pas de charge par rapport à l’argent, mais ils ne considèrent pas que l’argent est la source numéro un de leurs motivations. 

Ça ne veut pas dire qu’ils n’ont pas envie de gagner de l’argent, ça veut juste dire que l’argent n’est pas la source numéro 1 et ils ont touché quelque chose qui les touche.

Et ce que j’ai trouvé intéressant c’est que la semaine dernière, j’ai d’ailleurs interviewé une cliente qui passait de 5000 par mois à 1 million par an en l’espace de 18 mois. Elle racontait à tout le reste du groupe de clients Limitless Scaling, qu’en fait pour elle, ça avait été dur, ça l’avait challengé comme jamais ce parcours. 

Elle ne faisait même pas ça pour l’argent et elle s’en foutait. Et c’est vrai en plus, elle s’en fout de l’argent, elle n’investit pas. Elle s’en fout quoi.

Une cliente a demandé :

« Mais en fait du coup, si tu t’en fous de l’argent, si tu t’en fous de tout ça, pourquoi fais-tu ça ? » 

Et elle a répondu :

« En fait, c’est juste pour la vision. C’est juste parce que pour moi, c’est trop important de pouvoir transmettre à toutes ces femmes que c’est possible. » 

Et c’était exactement le même schéma avec toutes les personnes que j’ai interviewé. Ils se sont tous connectés à ce pourquoi. Pourquoi vont- ils croître ? C’est quoi croître ? C’est chaud en fait.

Croître c’est dur, c’est inconfortable, et c’est exactement comme l’idée du sport. C’est-à-dire, si tu veux que ton corps se développe, si tu veux prendre des muscles, si tu veux faire ça, tu vas avoir de la douleur physique. Ok ?

Et croître dans ton business, souvent les gens pensent que :

« Ah faire un million, C’est cool. Tu es au bord de la plage » 

Mais non, ce n’est pas du tout ça en fait. Aller vers un million, c’est aller chercher tes insécurités, c’est aller chercher tes émotions, c’est plein de choses en fait. C’est aller chercher tout cet inconfort et te rendre compte de toutes les limites que tu as et travailler sur toutes ces limites. 

C’est bien plus que juste mettre un tunnel de vente, et genre j’appuie sur le bouton Facebook ads, et j’ai mon million qui tombe. 

Non, il y a un travail interne qui est obligatoire, puisque dans la vie, tu n’obtiens pas ce que tu veux, tu obtiens ce que tu es. Et si tu veux des résultats différents, tu as besoin de développer une identité différente, un ensemble de pensées différentes, un ensemble d’émotions différentes, et ça va te demander un deep work, un travail profond. 

Donc si tu n’as pas ce pourquoi, si tu n’as pas cette cause, ce message qui te touche. Si la seule raison pour laquelle tu fais ça, c’est avoir tes 5 000 euros par mois, 10 000 euros par mois ou tes 50 000 par mois, et que tu n’as pas une cause, tu n’as pas un message derrière ça, il y a très peu de chance que tu y arrives. Et si tu y arrives, tu t’en tireras toujours aussi vite. 

Parce que ta vie ne changera pas, ta vie ne sera pas mieux, tu auras toujours des merdes, et tu auras toujours des trucs cools. Et comme le dit Brook Castillo, tu auras toujours 50% du temps dans lequel la vie sera géniale et 50% du temps dans lequel la vie sera inconfortable. Et c’est une réalité, tu ne peux pas l’éviter. 

Et si tu n’as pas une cause, un message, une raison profonde pour faire ça, ça va te paraître fade. Et tu te rendras compte, une fois arrivé :

« Pourquoi j’ai fait tout ça ? »

Et tu réaliseras que tu n’es pas arrivé, puisque si tu veux définir un montant d’argent comme ligne d’arrivée, tu as essayé en fait de définir un objectif fini dans un monde infini où par structure, ça ne marche pas. 

C’est vraiment la première chose que j’ai remarquée et identifiée chez ces personnes. Elles sont connectées à quelque chose de plus grand qu’elles, quelque chose qui va au-delà d’elles. C’est-à-dire qu’elles ne le font pas pour elles en fait.

Elles ne font pas leurs millions pour elles. Elles font leurs millions parce qu’elles ont envie de transmettre quelque chose. Et il y avait un de ces clients qui disait qu’il stagnait à 7000 ; 8000 euros par mois et il disait qu’il ne savait pas s’il allait continuer ou pas. 

Un jour, il arrive dans l’avion, et il voit 100 personnes autour de lui et il dit :

« Et si toutes ces personnes étaient mes clients et que je pouvais impacter leurs vies. »

À partir du moment où il a raisonné comme ça, 6 mois plus tard, il était à 100 000 par mois, parce qu’il était connecté à quelque chose de plus grand que lui. 

 

Définir une vision claire.

Tu peux penser que c’est la même chose, mais non. Pour moi le premier point c’est vraiment le pourquoi, c’est la mission. C’est la raison pour laquelle tu fais tout ça. Et la vision, c’est :

« Qu’est-ce que tu veux vraiment ? » 

Puisque si tu ne définis pas consciemment ce que tu veux vraiment, alors les autres le feront pour toi et tu perdras le focus, parce que ce ne sera pas réellement ta vision. Donc la première chose, c’est vraiment définir : 

  • Quelle est ta vision ?
  • Qu’est-ce que tu veux vraiment ?
  • À quoi tu as envie que ta vie ressemble d’ici un an ?

 

Et à partir du moment où tu as décidé à quoi tu veux que ta vie ressemble dans un an, la deuxième étape, c’est de prendre la décision de le réaliser. 

Mais prendre la décision, ce n’est pas : j’aimerais, ce n’est pas : c’est cool. 

C’est : je décide, dans le sens : je tue toutes les options et ce n’est pas une possibilité en fait que ça ne marche pas. Ce n’est pas une possibilité que cette vision reste un rêve. Cette vision deviendra réalité et j’ai décidé ça. 

Et c’est quelque chose que j’ai remarqué chez toutes les personnes que j’ai accompagnées ou que j’ai rencontrées ou que j’ai interviewées. Ce truc, ce n’était pas un souhait, c’était une décision. 

Leur vision n’était pas un souhait, n’était pas un rêve, c’était une décision.

« Peu importe ce qui se passe, je continuerais.»

« Peu importe ce qui se passe, j’irais au bout.»

 

Embrasser l’inconfort. 

La troisième chose que j’ai remarquée chez toutes ces personnes, c’est l’idée d’embrasser l’inconfort. 

Je n’ai pas une personne qui a dit que c’était facile. Pas une. Ils m’ont tous dit, c’était challengeant putain, mais qu’est-ce que j’ai grandi, au final. C’est ce qui a changé le plus ma vie, ce que je suis devenu. 

J’ai un ami, qui est aussi un associé, qui dit :

« La tag line, c’est ce qui important, ce n’est pas ce que tu fais, ce n’est pas ce que tu as, mais ce que tu deviens. »

Et je suis totalement d’accord avec lui puisqu’on peut tout enlever. C’est-à-dire que demain, par exemple, ton compte en banque, quelqu’un peut te l’enlever. Par contre ce qui est intéressant, c’est que peu importe le compte en banque que tu as développé, il faudrait très peu de temps pour recréer le même.

Que tu aies 10 millions sur ton compte ou que tu aies moins de 1000, si on remet les pendules à 0, en 6 mois ou à un an, tout le monde est revenu au même endroit. Pourquoi ? Parce que tes résultats sont la clé de ce que tu es. Et ce que tu es, c’est quoi ? C’est un mot qui ne veut pas dire grand-chose, et qui est un peu utilisé à toutes les sauces. 

Mais ce que tu es, c’est l’ensemble de tes pensées et de tes émotions. Et si tu veux obtenir des résultats différents, tu as besoin de changer cet ensemble de pensées et d’émotions. Tes pensées et tes émotions les plus récurrentes créent tes résultats. 

Donc si tu veux des résultats différents, tu as besoin de changer ces pensées et émotions récurrentes, et ça va être inconfortable. 

Ça va demander de remettre en question plein de choses que tu crois. Plein de choses dont tu es sûr. Plein de choses qui sont confortables à croire par rapport à toi-même. Des d’histoires que tu te racontes, qui, aujourd’hui n’ont plus de sens, mais que tu te racontes encore.

Ce sera challengeant, tu vas ressentir de la frustration un certain moment, l’envie de tout arrêter, l’envie de faire tout ça. Et c’est ce qui est intéressant. 

Souvent, quand on parle :

« Oui, apprécie le chemin. »

Les gens disent :

« Oui oui, le chemin ok. Vas-y donne-moi 10 millions et on parle ensuite du chemin. » 

Je ne sais pas si tu as déjà fait du sport. Et si tu fais du sport, tu sais qu’il n’y a pas la sensation la plus agréable . Ce n’est pas le moment où tu montes sur la balance et tu dis :

« Ah c’est bon, je suis à mon objectif. » 

Le moment le plus agréable, c’est quand tu sors d’une séance et que tu te dis :

« Putain, j’ai tout donné, je suis fier de moi. »

Et c’est exactement pareil sur l’entrepreneuriat. Ce qui va vraiment te rendre fier de toi, ce qui va vraiment faire que ton succès ait la saveur que tu veux qu’il ait, c’est d’embrasser l’inconfort. Et c’est grâce à cet inconfort que tu grandis, et que tu deviens la personne que tu as envie d’être. 

 

Rester focus sur une stratégie et l’optimiser comme un psychopathe.

Tous, ont eu cette discipline de définir une stratégie, prendre du feedback, ajuster, optimiser constamment, plutôt que de changer de stratégie dès que ça ne marche pas. 

Parce que changer de stratégie dès que ça ne marche pas, c’est juste la représentation de ta croyance qui te dit que ça ne va pas marcher. 

Alors qu’une stratégie ne marche jamais du premier coup. Ça demande d’être définie, ça demande d’être améliorée. 

C’est-à-dire que quand tu as essayé de marcher, tu ne t’es pas dit :

« Ah je vais essayer de marcher sur les pieds »

et au bout de 3 fois,

« ah tiens en fait, ça ne marche pas, je change de stratégie, et je marche sur la tête en fait. » 

Et dans le business c’est pareil, c’est-à-dire que toutes les stratégies marchent, mais aucune ne marche du premier coup. Je trouve ça fascinant en fait.

Tu peux prendre les webinaires, tu peux prendre les tunnels de vente, tu peux prendre la page de vente, tu peux prendre un groupe Facebook, tu peux prendre une chaîne YouTube. Toutes ces stratégies fonctionnent à partir du moment où tu l’optimises suffisamment.

Donc toutes ces personnes sont restées focus sur une stratégie qu’ils avaient définie et l’ont optimisée jusqu’à tant que ça marche, parce qu’ils avaient décidé que ça marcherait. 

Ce n’était pas une option. J’en reviens à ce deuxième truc de définir une vision claire et de décider de l’atteindre. La stratégie c’est pareil, ce n’était pas une option. Ce n’était pas un mode :

« Je vais essayer cette stratégie et si ça ne marche pas on verra. »

C’est :

« Je vais essayer cette stratégie, et je ferais tout ce qu’il faut pour qu’elle marche. » 

 

Pour résumer.

Voilà les 4 choses que j’ai remarqué chez toutes ces personnes.

La première chose, c’est :

« Sois connecté à un pourquoi plus grand que toi, à une mission, un message, à quelque chose qui te touche réellement, qui va au-delà de juste ton argent et ton compte en banque. »

La deuxième chose c’est :

« Définis une vision claire et décide de l’atteindre. Ce n’est pas une option de ne pas l’atteindre, c’est une décision que tu as prise. »

La troisième chose, c’est :

« Embrasse l’inconfort et kiffe le process de devenir ce dont tu as envie de devenir. »

La quatrième chose, c’est :

« Reste focus sur une stratégie, et optimise-là comme un psychopathe. »

Je te garantis que si tu prends point par point et que chaque jour tu relis ces points et tu demandes:

« comment je peux être un exemple de ces 4 points »

tes résultats peuvent aller beaucoup plus vite que ce que tu crois. 

Là je t’invite à te demander qu’est-ce que je peux en apprendre pour moi ? 

Qu’est-ce que je peux faire de ces 4 étapes ?

Sur lequel j’ai le plus besoin de progresser ? 

Décide de te focaliser sur un de ces points, parce que ce n’est pas 4 trucs cools qu’ils ont mis en place. 

Je n’avais pas connu un entrepreneur qui n’avait pas ces 4 points. 

Ce n’est pas genre 3/4 qui le font. C’est 4/4.

S’il t’en manque un, tu n’obtiendras pas les résultats que tu veux. 

Je pense que ce podcast, si tu le ré-écoutes, si tu l’appliques, si tu mets vraiment de la valeur sur ces 4 conseils, je te garantis que tu risques d’avoir très très vite les mêmes résultats que toutes ces personnes interviewées qui font entre un million et 100 millions par an.

Je te rappelle également que tu peux me poser toutes tes questions sur le podcast, en allant sur Musyjulien.com/ask. 

Je m’en servirais pour créer les prochains podcasts. 

En tout cas j’espère que ce podcast te plait. Si c’est vraiment le cas, laisse-moi une review sur apple podcast. Ça vaut beaucoup pour moi. Ça permet à Apple de le diffuser.

Je te souhaite une magnifique journée.

A très vite. Tchao. 

 

J’aimerais sincèrement te remercier de m’avoir rejoint et de m’avoir écouté aujourd’hui. 

J’espère sincèrement que ce que j’ai pu partager avec toi aujourd’hui a pu réellement t’aider. Et va surtout t’aider à créer un business qui génère des millions tout en servant les autres et en créant la vie de tes rêves. 

Cet épisode t’a aidé aujourd’hui, alors assures-toi de le partager avec quelqu’un d’autre qui en a besoin. 

Cette mission de créer un monde dans lequel les coachs et les entrepreneurs impactent le monde, tout en créant la vie de leur rêve, ne pourra être atteint que lorsque nous partageons avec les autres ce qui nous a aidé. 

Je t’invite à le partager dès maintenant. 

Encore merci. 

On se retrouve très bientôt pour un prochain épisode. 

Tchao !