Développez un Business qui vous Inspire, au service de votre Vie et de vos Clients.

Épisode #84 | Le seul choix qui détermine ta réussite ou ton échec

Dans un monde où la conformité est la norme. Où avoir de l’ambition, se développer personnellement et gagner beaucoup d’argent est encore jugé. 

La grande question est celle-ci. 

Comment des entrepreneurs et des coachs comme nous, qui transformons la vie de nos clients. Qui ne peuvent pas et qui ne veulent pas choisir entre le sens et l’argent, entre l’impact et la liberté, entre la vie de nos rêves et faire une différence dans la vie de milliers de clients. 

Comment pouvons-nous amener nos entreprises à générer des millions sans sacrifier notre authenticité, notre intégrité et ce qui est vraiment important pour nous. 

Mon nom est Julien MUSY

Bienvenue chez No Limit Impact.

 

Je sors du parc, je finis ma séance de sport, et là j’ouvre mon whatsapp. Qu’est-ce que je vois ? Un de mes clients qui me montre qu’il vient de dépasser le million. 

1 million et 6 000 euros, cette année en 2020. 

Et ce que je trouve fascinant là-dedans, c’est que je me souviens de cette même discussion que j’avais eu avec lui et un autre client. C’était il y a un peu plus d’un an, en fin 2019. 

On dînait tous les 3, avec cet autre client et cette personne qui vient de dépasser le million. Et à cette époque, il travaillait encore avec moi chez Leader De Ton Marché. Il travaillait avec moi donc il n’était pas entrepreneur.

Et je me souviens de cet autre client qui lui avait dit : « Je ne sais pas qu’est-ce que tu comptes faire là, parce que je ne pense pas que tu sois fait pour être entrepreneur. Je ne te vois pas en tant qu’entrepreneur et je pense que tu ne vas pas y arriver. » 

Ce que je trouve fascinant, c’est qu’un an plus tard, il vient de dépasser son premier million seul. A mon avis, il fait plus de chiffre d’affaires aujourd’hui que cet autre client qui est entrepreneur depuis 20 ans ; qui lui disait : « Je pense que tu n’es pas fait pour être entrepreneur. » 

Et je trouve ça fascinant, parce que ça illustre exactement le point dont j’avais l’intention de te parler aujourd’hui dans ce podcast. 

Ecouter les autres ce n’est pas t’écouter toi-même

Là je sors de la session de sport avec mon personal trainer. C’était violent. Déjà, avec les 45 premières minutes, il y a plein de moments où dans ma tête, j’ai eu cette envie d’abandonner. J’ai eu cette envie de lâcher et de me dire :

« putain vas-y, je ne fais pas 15 reps sur celle-là, je vais en faire 10 et je vais lui dire on arrête. » 

Et pour autant, je me visualise à chaque fois en train de les avoir déjà fait et je le fais. Et après ces 45 minutes, il me dit :

« On va faire un dernier exo, l’allée de la mort. » 

Je lui dis :

« Ok, c’est quoi l’allée de la mort ? » 

C’est après avoir travaillé les jambes pendant toute la séance. Il me dit :

« Tu vas aller là jusqu’à l’arbre. »

L’arbre était à 30 mètres peut-être, en faisant des fentes, avec les 2 haltères de 15 kg dans les mains. Je commence à faire la première fente, là je descends, et ma jambe tombe, au bout de la première alors qu’il y en avait environ une trentaine à faire. Mes jambes étaient fatiguées de toute la séance.

Du coup, je me relève, il me dit :

« Ok, fais-le sans les haltères, fais-la technique et tout. Descends la fente comme ça. » 

Je descends la fente et je fais exactement ce qu’il me dit. Et là je sens que ce n’est pas très lourd sans les haltères, je peux le faire. Du coup, je lui dis :

« Je prends les haltères et je fais l’aller de la mort avec les haltères. »

Je vais jusqu’à l’arbre avec les haltères. 

Et là il me dit :

« Franchement, je n’y crois pas beaucoup. Je ne crois pas que tu vas y arriver. Je ne crois pas que ça va le faire. » 

Et au moment où il me dit ça, je me dis :

« Ok, on va voir si je ne vais pas y arriver. » 

 

Les pensées des autres ne sont que des circonstances.

Et ce que je trouve fascinant, c’est que souvent, les gens se plaignent : 

« Mes parents m’ont dit que n’allais pas y arriver. Ils m’ont dit que j’étais nul. Mes parents n’ont pas cru en moi. Ma femme ne croit pas en moi. Mon mari ne croit pas en moi. Mes amis ne croient pas en moi. Et tout le monde me démoralise. » 

Non, c’est toi qui accepte qu’ils te démoralisent. Une pensée de quelqu’un d’autre, c’est une circonstance en fait. Tu en fais ce que tu veux, ce n’est pas un fait. Tu peux décider soit :

« Ok, je le laisse avoir raison. »

Soit je vais justement me servir de ce fuel pour montrer de quoi je suis capable et pour aller chercher de quoi je suis capable, et pour aller chercher encore plus loin. 

Et finalement, cette allée de la mort, une minute plus tard j’étais au bout. Je faisais la dernière en étant vraiment au bout du rouleau. Mais je l’ai passé, la dernière. Et je l’ai passé, pas à cause du fait qu’il me dise « Tu ne vas pas y arriver. » Mais grâce au fait qu’il me dise que je ne vais pas y arriver. 

 

Quel pouvoir est-ce que tu donnes aux pensées des autres dans ta propre réussite ? 

Et j’aimerais que tu te questionnes là-dessus aujourd’hui, quel pouvoir est-ce que tu donnes aux pensées des autres, aux croyances des autres, dans ta propre réussite ? 

Est-ce que tu laisses les autres, aujourd’hui, te dicter si oui ou non tu vas y arriver ? Ou est-ce que tu te sers de ce que te disent les autres pour leur montrer de quoi tu es capable, et pour aller chercher ce qui est possible. 

Une des premières phrases qui m’a connecté au développement personnel, et qui m’a inspiré dans le développement personnel, c’est cette phrase que David Laroche dit toujours :

« Je ne sais pas ce qui est possible ou non, alors j’agis comme si tout était possible. » 

 

Ta vie est déterminée par ce que tu crois. 

Et ce message est là pour te dire que ta vie n’est pas déterminée par ce que les autres pensent de toi. Elle n’est pas déterminée par ce que les autres te disent. Elle n’est pas déterminée par ce que les autres pensent, croient qu’il est possible ou pas possible. 

Elle est déterminée par ce que toi, tu décides de croire, de ce qui est possible ou pas possible.

Et j’aimerais qu’à la suite de ce podcast, tu te demandes:

« où est-ce qu’aujourd’hui, je me sers des pensées et des idées des autres, pour dire que ce n’est pas possible, alors que c’est moi-même qui rend les choses pas possibles. »

C’est moi-même avec mes pensées. Ce n’est pas parce que l’autre me dit ça. Ce n’est pas parce que le monde me dit ça. C’est parce que moi-même, je décide de croire à ce que les autres disent.

Et si tu veux prendre ton leadership, si tu veux arriver à un autre niveau dans ton business, dans ta vie, il est temps de prendre le contrôle de tes pensées, de prendre le contrôle de tes croyances. Il est temps de décider toi-même de ce que tu veux croire, de décider toi-même de ce que tu veux penser et d’arrêter de laisser les autres le faire à ta place. 

Si tu laisses les autres décider de ce qui est possible ou pas pour toi, tu auras une vie à la hauteur de ce que la majorité des gens pensent. Et ça veut dire une vie moyenne, médiocre.

Médiocre, ce n’est pas dans le sens, c’est de la merde, et ça ne vaut rien. Médiocre, c’est dans le sens, en dessous de ce qui est possible pour toi. En dessous de ce qui est à la hauteur de ton potentiel. 

Et je t’encourage, je te défis, à la suite de ce podcast, de décider quelque chose. De décider d’arrêter de croire quelque chose par rapport à toi. 

Décide de commencer à croire à quelque chose de nouveau par rapport à toi, peu importe ce que les autres t’ont dit.

Tes parents, ta famille, ta femme, ton conjoint, tes amis, tes collègues, tes partenaires, ils croient ce qu’ils veulent, c’est leurs problèmes, ce n’est pas ta vie. Par contre, toi tu as ce pouvoir de décision. Tu as ce pouvoir de décider de ce qui est possible ou non. Et tu peux l’exercer dès maintenant. 

Voilà, si ce podcast t’inspire et que tu penses qu’il peut faire une différence dans la vie d’un ami, partage-le dès maintenant. Partage-le lui et réécoute-le. Enregistre-le si tu veux pour le jour ou tu commences à croire que quelque chose n’est pas possible. 

Je te dis à très vite pour un prochain épisode. Tchao. 

 

J’aimerais sincèrement te remercier de m’avoir rejoint et de m’avoir écouté aujourd’hui. 

J’espère sincèrement que ce que j’ai pu partager avec toi aujourd’hui a pu réellement t’aider. Et va surtout t’aider à créer un business qui génère des millions tout en servant les autres et en créant la vie de tes rêves. 

Cet épisode t’a aidé aujourd’hui, alors assures-toi de le partager avec quelqu’un d’autre qui en a besoin. 

Cette mission de créer un monde dans lequel les coachs et les entrepreneurs impactent le monde, tout en créant la vie de leur rêve, ne pourra être atteint que lorsque nous partageons avec les autres ce qui nous a aidé. 

Je t’invite à le partager dès maintenant. 

Encore merci. 

On se retrouve très bientôt pour un prochain épisode. 

Tchao !