Développez un Business qui vous Inspire, au service de votre Vie et de vos Clients.

Épisode #122 | Voici ce qui va apporter de l’oxygène à ton business

Dans un monde où la conformité est la norme. Où avoir de l’ambition, se développer personnellement et gagner beaucoup d’argent est encore jugé. 

La grande question est celle-ci. 

Comment des entrepreneurs et des coachs comme nous, qui transformons la vie de nos clients. Qui ne peuvent pas et qui ne veulent pas choisir entre le sens et l’argent, entre l’impact et la liberté, entre la vie de nos rêves et faire une différence dans la vie de milliers de clients. 

Comment pouvons-nous amener nos entreprises à générer des millions sans sacrifier notre authenticité, notre intégrité et ce qui est vraiment important pour nous. 

Mon nom est Julien MUSY

Bienvenue chez No Limit Impact. 

 

L’objectif d’un business

Si vous n’avez pas d’objectif financier dans le business, je tiens à vous dire qu’il y a quelque chose à regarder là. Parce que si vous n’avez pas d’objectif financier au niveau de votre business, le meilleur conseil que je puisse vous donner, c’est d’ouvrir une Organisation à But Non Lucratif, c’est une association. 

Si tu as un business, il a pour but de t’apporter de l’argent en fait. Sinon, une association devrait être pas mal pour toi. 

C’est important pour vous de respirer ou pas dans la vie ? Oui. Quand même. C’est-à-dire que des fois j’oublie, mais c’est quand même important. Boire, c’est assez important aussi, mais pas trop.

En fait, l’argent dans votre business, c’est l’oxygène de votre business. S’il n’y a plus d’argent, il n’y a plus de business, il meurt. Ça ne veut pas dire que vous ne pourrez pas en recréer un autre ou quoi.

Ça veut juste dire que c’est l’oxygène du business. Plus vous avez d’oxygène, plus vous pouvez être créatif derrière. Avoir de l’oxygène pour respirer et pour faire autre chose, pour créer d’autres projets, et pour créer des choses qui changent le monde. 

En fait, l’argent dans votre  business, c’est l’oxygène. Et aujourd’hui, vous ne prenez plus la tête avec le fait de respirer. Je ne crois pas que ce soit arrivé entre beaucoup d’entre vous de se réveiller un jour et de se dire :

« Putain, merdre, ça fait 3 jours que j’ai oublié de respirer. Je ne respire plus depuis 3 jours, il faut que je fasse quelque chose. »

Non, ce n’est arrivé à personne. Peut-être que vous allez dire :

« Je respire un peu moins bien. »

Mais vous n’avez plus à y penser. Et comme vous n’avez plus à y penser, vous pouvez vous focaliser sur plein d’autres choses.

Vous pouvez vous concentrer sur passer du super temps avec vos amis, avec votre famille, avec les gens que vous aimez, avec vos clients, faire des trucs que vous kiffez dans votre vie, vivre des expériences de dingue. Mais imagines le bordel que ce serait si toutes les 10 secondes:

« Julien, rappelles-toi de respirer. »

Le but de l’argent dans votre business

Le but, au niveau de l’argent dans votre business, c’est d’avoir suffisamment d’oxygène, et d’avoir de l’oxygène en abondance, qui se reproduit toute seul, elle-même, pour que vous puissiez vous concentrer sur des choses qui sont plus intéressantes. 

  • Comme par exemple, écrire le livre que vous avez rêvé d’écrire.
  • Comme par exemple, impacter le nombre de clients que vous avez toujours rêvé d’impacter.
  • Créer le meilleur produit possible pour ces clients.
  • Créer la meilleure confiance possible pour vos clients.

Mais ça, ce n’est possible que quand tu as de l’argent. 

Et vous savez quoi ? L’argent n’arrive pas par hasard. Même si dans certains films, on vous vend l’idée que si vous y pensez assez longtemps, un jour vous vous lèverez avec un chèque de 100 000 euros sur votre compte.  

Perso, cela ne m’est pas arrivé. Tout ce que tu mesures, et tout ce sur quoi tu as un objectif, tu te donnes une chance de l’atteindre.

Ce sur quoi, tu ne te donnes pas d’objectifs, et que tu ne mesures pas, tu ne risques pas beaucoup de l’atteindre en fait. 

Donc avoir un objectif financier est important. C’est ce qui va te permettre, derrière, d’être libre. L’argent ne va pas résoudre tes problèmes, ne va pas te rendre plus heureux. 

Par contre l’argent va résoudre tes problèmes d’argent.

Quand on dit que l’argent ne fait pas le bonheur, effectivement, je suis d’accord, je rejoins ça. Par contre, si tu as du mal à payer tes factures, ce n’est pas « méditer » qui va t’aider en fait. 

Ce qui va t’aider c’est d’avoir l’argent pour payer tes factures. Alors oui, on peut argumenter avec ça. En disant :

« Oui, mais Julien, tu sais que peut-être, tu es un peu trop attaché à ton logement, et tu pourrais faire l’expérience de vivre dehors et de voir les insécurités que ça va chercher en toi. Oui, c’est vrai. » 

Mais ça me va bien d’avoir un logement quand même.

Ayez un objectif financier. 

l’idée n’est pas que ce soit le but numéro un de votre vie, mais plutôt un moyen. Parce que quand tu prends ton pouvoir dans le domaine de vie financier, derrière, tu es beaucoup plus libre dans les autres domaines, et tu peux résoudre tout un tas de problèmes, qu’avant, t’aurais pris du temps et de l’énergie pour résoudre. 

Donc l’argent te permet de te concentrer sur des choses qui ont plus d’importance pour toi. Ça ne te rend pas plus heureux, tu as toujours autant de problèmes, tu as toujours autant de challenge émotionnel, c’est toujours pareil. 

Ça ne facilite pas tout, même si on vous a vendu l’idée qu’avec l’argent tu avais tout. 

Donc l’idée c’est d’avoir un objectif financier. Atteindre cet objectif financier est hyper simple. C’est juste des mathématiques.

Je veux atteindre, par exemple, 200 000 euros. 200 000 euros, si j’enlève tous les drames que je mets autour de ces 200 000 euros, et autour de trouver mes clients, de leur parler, de les avoir au téléphone, et de les closer, bla bla bla, et d’envoyer une facture et de faire mes devis. Si j’enlève tout ça. 200 000 euros, c’est des maths.

C’est 200 clients à 1000 euros, c’est des maths, mais j’ai du mal à les faire. C’est 200 clients à 1000 euros. C’est 20 clients à 10 000 euros. C’est 2000 clients à 100 euros. C’est 200 000 clients à 1 euro. 

C’est juste des maths, et quand tu comprends que c’est des maths et que tu enlèves tout le drame autour de ça, déjà, ça t’aide. 

Les chiffres, c’est juste des maths.

Peu importe l’objectif que tu t’es fixé, c’est juste un nombre de clients à un prix donné. Maintenant, tu peux faire ce que tu veux. Et tu peux définir la stratégie que tu veux. 
Tu peux décider de te dire, je veux 200 000 euros, et je veux avoir 200 clients à 1000 euros. Ou je veux avoir 20 000 clients à 100 euros. 

À toi de décider, mais c’est la première chose sur laquelle tu dois être clair. Qu’est-ce que je veux ? Et tu peux créer ce que tu veux. 

Une fois que tu as décidé ça. L’étape d’après, c’est de comprendre une équation, qui n’est pas une équation, je pense, qui dépasse le niveau mathématique des personnes présentes ici. Même si la dernière fois, j’avais eu une surprise.

Je raconte juste cette petite anecdote. J’ai eu une surprise avec mon équipe. Je leur disais :

« On fait quoi pour l’année prochaine, pour les clients limitless scaling qui veulent refaire une deuxième année ? »

On réfléchissait à l’offre et tout. Et on s’est dit qu’en fait, on peut juste leur proposer le même programme et tout. Et il y en a un qui dit :

« Non, on ne peut pas puisque c’est comme s’ils redoublaient. » 

Et j’ai dit :

« Il y en a qui ont redoublé ici. Qu’est-ce que vous avez avec le fait de redoubler. »

Puis, il y en a un qui dit :

« Je ne répondrai pas à cette question. »

Et en fait, à la fin de la session, il nous a appris qu’il n’avait même pas son brevet de troisième. 

Donc je pense que l’équation que je vais délivrer ici, devrait être supportable pour tout le monde en termes de niveau mathématique. Si jamais vous avez du mal à me suivre en termes de math, je peux vous guider là-dessus. 

Par exemple si j’ai décidé :

« J’ai besoin de 200 clients à 200 000 euros. »

Pour atteindre ça, l’équation que je dois comprendre, suivre et intégrer, c’est que je dois avoir 200 personnes qui me disent :

« Oui je veux acheter ton offre à 1000 euros. » 

Et votre nombre de oui est égal au nombre d’offres que vous avez fait, moins le nombre de non que vous avez obtenu. 

Ce qui veut dire que pour obtenir plus de oui, j’ai juste besoin d’augmenter le nombre d’offres que je fais et d’être capable de prendre du feedback pour améliorer la manière dont je présente cette offre, la manière dont je communique cette offre et diminuer le nombre de non. 

Vous savez quoi ? Si vous souhaitez avoir 200 oui. Vous avez besoin de faire 2000 offres au moins. Vous avez plusieurs manières d’augmenter le nombre d’offres que vous faites.

Vous pouvez augmenter le nombre d’offres que vous êtes, en augmentant le nombre de personnes à qui vous faites une offre, ou en augmentant le nombre d’offres que vous faites à une même personne. 

Une offre c’est quoi ? 

Une offre, ce n’est pas du coaching, ce n’est pas des séances. Une offre, c’est : voici ce que je te propose, voici ce que je te demande en échange. C’est aussi simple que ça. Vous voulez rendre votre offre plus irrésistible, vous avez juste à augmenter la valeur perçue de ce que je vous propose et diminuer le prix. 

C’est le levier que vous pouvez utiliser mais ce n’est pas ce que je vous conseille. 

Et il y a un troisième élément dans la balance, qui pèse dans le fait qu’une personne accepte votre offre ou pas. C’est quelque chose qui est hyper important à comprendre. Votre prospect vous dit oui à partir du moment où il perçoit plus de valeurs, dans le fait de démarrer avec vous, qu’il ne perçoit dans l’argent et le risque qu’il prend. 

Donc votre rôle c’est deux choses. L’argent, on n’y touche pas. C’est-à-dire que je ne vous conseille pas de baisser le prix. Par contre, ce que je vous conseille, c’est d’augmenter la valeur perçue et de diminuer le risque.

Je vais vous montrer un exemple de comment est-ce que je prends un produit qui est banal et j’en fais une offre. 

Ça c’est mon portefeuille. Qui m’achète mon portefeuille pour 500 euros ? Ce que je vais rajouter dans ce portefeuille, je vais vous mettre un post-it dans lequel je vous donne mon numéro de téléphone.

Et vous pouvez m’envoyer dans les 12 prochains mois, toutes les questions que vous avez par rapport à votre business, à n’importe quel moment de la journée. Et je vous promets de vous répondre dans les 24 prochaines heures. 
Qui achète mon portefeuille à 500 euros ?

Est-ce que le produit a changé ?

Non.

Est-ce que la valeur perçue a augmenté ? 

Oui.

Parce que si ça se trouve, ce post-it a toujours été là. La seule chose qui a changé, c’est que là maintenant, je te l’ai communiqué, et tu perçois de la valeur dans ça. 
Maintenant, on va faire autre chose. Je ne le vends plus à 500 euros, je le vends à 5000.

5000, j’ai toujours ce post-it, il n’a pas bougé, il est toujours là-dedans, tu peux toujours m’envoyer des messages pendant les 12 prochains mois. Qui prend à 5000 euros ? Qui prend à 20 000 ?

Donc ce qu’on va faire, c’est qu’on va le garder à 20 000 euros. Je n’ai pas envie de baisser mes prix. 

Par contre, du coup, il y a le post-it, vous pouvez me contacter dans les 12 prochains mois, vous pouvez me poser toutes les questions à propos de votre business. Et ce qu’on va faire également, si d’ici 12 mois, le fait de m’avoir contacté pendant les 12 prochains mois ne vous a pas permis de multiplier par 10 votre business, à ce moment-là, je vous rembourse intégralement les 20 000 euros que vous avez investi. 

Qui prend à 20 000 euros ? 

On va faire 50 000 euros maintenant. 50 000 euros, c’est le même portefeuille. Je n’ai même pas dévoilé l’offre, ça ne sert à rien de lever la main. C’est le même portefeuille, j’ai toujours ce post-it. Je vous rembourse toujours si vous n’avez pas gagné 200 000 euros supplémentaires grâce à tous les conseils que je vous ai donnés.

Et en plus de ça, c’est que ces 50 000 euros, vous pouvez les payer que dans 12 mois, que une fois que vous avez multiplié par 10 votre business, en plus de la garantie, en plus de tout ça. C’est mon offre irrésistible pour vous. Qui prend ? 

Ce que je trouve intéressant dans cette petite expérience, c’est que c’est le même produit. La seule chose que j’ai changé, c’est la valeur perçue que vous y voyez par rapport à ma communication.

J’ai rajouté des choses que je sais que vous voulez, sans changer le produit. J’ai juste ajouté des éléments à l’offre et communiquer des éléments différents à l’offre. Et j’ai également inversé le risque. J’ai aussi modifié les modalités de paiement pour que ce soit plus facile pour vous de vous y engager. 

Mais si on prend un peu de recul là dessus, j’ai quand même fait passer un portefeuille que je n’arrivais pas à vendre à 500 euros à un portefeuille à 50 000 euros. Et en termes de cash, dedans il y a 20 euros et beaucoup de roupies de Bali que je n’ai pas réussi à écouler, qui me valent une valeur de 5 euros. C’est tout ce qu’il y a dans ce portefeuille. 

Mais par contre, je vous ai suffisamment écouté dans le passé. J’ai suffisamment questionné mes clients dans le passé, pour savoir que pouvoir me contacter à tout moment, c’est le truc dans leurs esprits, qui a la plus grosse valeur perçue possible. Je connais la promesse, je connais le résultat, je connais ce qu’ils veulent. Du coup, je peux inverser le risque en fonction de ça.

 

J’aimerais sincèrement te remercier de m’avoir rejoint et de m’avoir écouté aujourd’hui. 

J’espère sincèrement que ce que j’ai pu partager avec toi aujourd’hui a pu réellement t’aider. Et va surtout t’aider à créer un business qui génère des millions tout en servant les autres et en créant la vie de tes rêves. 

Cet épisode t’a aidé aujourd’hui, alors assures-toi de le partager avec quelqu’un d’autre qui en a besoin. 

Cette mission de créer un monde dans lequel les coachs et les entrepreneurs impactent le monde, tout en créant la vie de leur rêve, ne pourra être atteint que lorsque nous partageons avec les autres ce qui nous a aidé. 

Je t’invite à le partager dès maintenant. 

Encore merci. 

On se retrouve très bientôt pour un prochain épisode. 

Tchao !